Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 23:37

 

 

Ban Ki moon

 

UNOCA/ Communiqué de presse N° – 008 Bis 

UNOCA/Libreville (Gabon), 11 octobre 2011 – Les questions relatives à la lutte contre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) ont dominé les travaux du Séminaire du Bureau Régional des Nations Unies pour l`Afrique centrale (UNOCA) sur le renforcement des efforts sous-régionaux en matière de paix et de sécurité, tenu du 10 au 11 octobre à Libreville, capitale du Gabon.

A l’issue des débats, les participants ont exprimé le vœu que la communauté internationale s’implique profondément dans le combat contre la LRA, en prenant des mesures nécessaires pour la mobilisation des ressources et en continuant à soutenir les efforts de l’Union Africaine ainsi que ceux des institutions régionales et sous-régionales.     

Les Représentants spéciaux du Secrétaire général de l’ONU en République démocratique du Congo (RDC), au Burundi, auprès de l’Union Africaine et en Afrique centrale, ont partagé avec les experts et des collègues du Système des Nations Unies, les informations utiles sur ce mouvement de rébellion, qui sévit en République Centrafricaine, en RDC, au Soudan et en Ouganda.  

Mr. Abou Moussa, Représentant Spécial du Secrétaire général de l’ONU en Afrique et chef de l’UNOCA, présentera un Rapport détaillé sur ce dossier  sensible lors de la session du Conseil de Sécurité de novembre prochain.  

Par ailleurs, les participants au Séminaire de Libreville ont lancé un appel afin que « l`approche sécurité humaine » soit davantage prise en compte dans les mécanismes de consolidation de la paix et la prévention des conflits.

Le Centre pour les Droits de l`Homme et la Démocratie en Afrique centrale a invité les acteurs concernés, y compris les équipes pays des Nations Unies, la Communauté économique des Etats d`Afrique centrale (CEEAC) et l’UNOCA, à renforcer leurs actions dans ces secteurs. Il s`est félicité de l’ouverture de l’UNOCA, expliquant qu’il peut en améliorer la coordination et, aussi, « prêter sa capacité politique stratégique de plaidoyer et de dialogue pour faciliter la coopération avec les Etats, les organisations sous-régionales et les partenaires au développement bi et multilatéraux ».  Dans cette démarche, une place importante devrait être accordée à la situation des femmes et des enfants.  

Cette responsabilité est d’autant plus importante que l’UNOCA assure depuis peu le Secrétariat du Comité consultatif permanent des Nations Unies pour les questions de sécurité en Afrique centrale, mission jadis assumée par le Centre régional de l`ONU pour le désarmement en Afrique (UNREC) basé a Lomé, au Togo.

  

Contact presse : Dr. Norbert N. OUENDJI – Public Information Officer - UNOCA / ouendji@un.org- Tél. 00 241 04 62 04 16

 

A PROPOS DE L’UNOCA. Inauguré en mars 2011, le Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA) basé à Libreville (Gabon), a pour mission, entre autres, d`aider les pays de la sous-région dans les domaines de la prévention des conflits et la mise en place des mécanismes de gestion commune des crises potentielles. A cet effet, il accompagne les institutions sous-régionales, dont la CEEAC, son principal partenaire, dans le renforcement de leurs capacités d’alerte et de médiation. L’assistance dans l’organisation des élections libres et pacifiques, la promotion de la collaboration avec les Agences, Fonds et Programmes de l’ONU dans la sous-région dans le cadre du renforcement de la Bonne gouvernance, du respect des droits de l’Homme, de la lutte contre le crime organisé transnational et le trafic d’armes légères, etc. mobilisent également l’UNOCA, qui couvre dix pays : Angola, Burundi, Cameroun, République Centrafricaine, République du Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, République démocratique du Congo (RDC), Sao Tomé et Principe, Tchad.  Le Bureau est dirigé par Mr. Abou Moussa, Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations Unies

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales