Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 14:23

 

 

Binguis.jpg

 

 


Bangui 01/09/2010 (xinhua) - Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), le pasteur Joseph Binguimalé, a déclaré lundi à Bangui qu'il n'y avait plus d'obstacle financier à l'organisation des élections législatives et présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 23 janvier 2011.

« Il n'ya plus de problème d'argent en ce moment concernant le processus électoral », a indiqué M. Binguimalé, ajoutant que la plupart des partenaires ont honoré leurs engagements visant à contribuer au budget des élections qui s'élève à environ 14 milliards Fcfa.

Il a également indiqué que le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), principal partenaire de la CEI, avait décaissé les fonds nécessaires pour l'organisation du recensement électoral qui devrait démarrer le 22 septembre prochain.

Le président de la CEI s'exprimait au cours d'un point de presse destiné à publier les résultats d'un appel d'offres lancé de concert avec le PNUD afin de retenir des entreprises susceptibles de confectionner les documents techniques destinés au recensement.

Selon M. Binguimalé, seules 2 entreprises internationales ayant « une vaste expérience confirmée par les instances supérieures des Nations Unies » ont été retenues sur une liste de 11 soumissionnaires, dont 8 entreprises centrafricaines.

Mais dans le souci « d'accélérer les différents processus d'acquisition afin de ne pas trop glisser sur le calendrier électoral », il a indiqué avoir sollicité la bienveillance des partenaires techniques et financiers pour lancer un second appel d'offres en direction des entreprises centrafricaines «capables de réaliser en 5 jours ces opérations d'impression ».

Initialement prévues pour 1er septembre, le démarrage du recensement électoral ne devrait intervenir que le 22 septembre prochain en raison des difficultés financières enregistrées par la commission électorale.

C'est après environ 3 mois de controverse que le pouvoir et l'opposition ont adopté, le 10 août dernier, un chronogramme consensuel des élections, condition exigée par les partenaires financiers pour libérer les contributions promises à la CEI.


Source: xinhua

© Copyright Le Quotidien du Peuple

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique