Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 22:14

 

 

Tiangaye et Sassou

 


APA-Brazzaville (Congo) 2013-01-15 18:00:25 - La coalition Séléka a approuvé mardi la nomination de Nicolas Tiangaye au poste de Premier ministre, une désignation déjà entérinée par l’opposition, au lendemain des négociations de Libreville.


« Nous sortons de cette entrevue avec beaucoup d’optimisme quant à l’avenir de notre pays. Il n’y a plus de dissensions parce que l’accord de Libreville prévoyait que le Premier ministre soit issu de l’opposition démocratique et l’opposition démocratique m’a désigné à l’unanimité. Cela a été approuvé par la coalition Séléka », a déclaré Nicolas Tiangaye. 


« Après Brazzaville je vais rentrer avec la Séléka à Bangui qui va confirmer la proposition faite par l’opposition démocratique », a-t-il poursuivi. 


De son côté le chef de la Séléka, Michel Djotodia, a déclaré : « Nous venons de confirmer M. Tiangaye comme Premier ministre. C’est le futur le Premier ministre, il n’y a plus d’objection. Le partage des portefeuilles est une échéance à venir. Nous avons convaincu ceux qui sont sur le terrain. Il est trop tôt de dire si oui ou non nous réclamons le portefeuille de la Défense. On vient de signer un cessez-le feu, donc c’est après la formation du gouvernement qu’on verra comment procéder au regroupement et au retrait de nos troupes », a encore dit Michel Djotodia


Confirmant les propos de son chef, Christophe Gazam Betty, principal négociateur de la Séléka chargé des questions politiques, a déclaré que « tout le monde est d’accord pour la désignation de Me Tiangaye (…). Il faut positiver, il n’y a pas de garantie à 100%, il n’y a pas non plus de sécurité à 100%. Il y a un temps pour tout. Je pense qu’il faut se faire confiance, on va rentrer sur Bangui pour faire avancer les choses ». 


Le premier ministre aura pour tâche de composer un gouvernement d’union nationale composé de la majorité présidentielle, l’opposition démocratique, la coalition Séléka, la société civile et les groupes politico-militaires non combattants.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers