Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 15:25


Grauls, Mme Zewde

 

Bangui, 12 déc. (ACAP) - Le président de la commission de consolidation de la paix, l’Ambassadeur Jan Grauls en fin de mission a annoncé que « la République centrafricaine bénéficiera d’une deuxième tranche du fonds de consolidation de la paix".

" Le montant n’est pas encore fixé, mais ce sera un montant significatif" contrairement à la première tranche qui était de 10 millions de dollars", a indiqué Jan Grauls au de la conférence de presse donné jeudi 10 décembre à Bangui, en présence de la représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique M. Sahle Zewde Work et les membres de la délégation.

« Le but de notre mission est de réitérer l’engagement continu de la communauté internationale en République centrafricaine et de faire un premier bilan des six mois de collaboration après la remise du cadre stratégique », a précisé l’Ambassadeur Grauls.

Cependant, « nous ne pouvons réussir avec notre commission consolidation de la paix qu’à condition que la République centrafricaine s’engage à fond dans cet exercice. Dans ce sens là, la République Centrafricaine doit nous aider à l'aider ", a-t-il relevé.

L'ambassadeur Jan Grauls a rappelé les priorités de la commission de consolidation de la paix que sont la paix, la stabilité. "Il faut sécuriser l’ensemble de votre territoire, il faut désarmer , démobiliser et réinsérer les ex-combattants a-t-il indiqué faisant allusion au programme de DDR et la réforme du secteur de la sécurité (RSS).

 Selon lui les projets de consolidation de la paix en Centrafrique ne peuvent se réaliser que si le contexte favorable propice. "Les Centrafricains doivent travailler à ce contexte", a-t-il souligné.

La deuxième priorité concerne la bonne gouvernance qui englobe l’Etat de droit. Selon lui, "la communauté internationale insiste beaucoup pour que ces élections se tiennent dans le délai fixé par la Constitution et la troisième priorité est la lutte contre la pauvreté à travers les pôles de développement"

. Notons que la visite de travail qui a duré 7 jours, a permis au président de la commission de consolidation de la paix, l’Ambassadeur Jan Grauls et sa suite de s’entretenir avec les autorités centrafricaines tandis qu'une descente sur le terrain a été effectuée à Paoua pour constater l’état d’avancement des projets financés par le Fonds de consolidation de la paix à hauteur de 10 millions de dollars.

Au cours de cette mission, l'ambassadeur Jan Grauls s'est réjoui de l'évolution de la mise en oeuvre du cadre stratégique.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation