Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 20:33

 

 

 

Djimarem Maitart

                          

 

UNION  DEMOCRATIQUE  DU PEUPLE  POUR  LE  PROGRES 

             Unité-Justice-Travail

                                                                                               

                         U  D  P  P - FRANCE

             _____________________________________

 

COMMUNIQUE

 

La situation qui prévaut en Centrafrique est suffisamment grave. Elle est, on ne le dira jamais assez, la conséquence de la politique antinationale, antisociale, clanique et foncièrement dictatoriale du Général Bozizé. Cette politique, on le sait, a fait le lit aux soulèvements armés dont celui de la coalition « Séléka » qui a occupé plus de la moitié du territoire national. La chute d’un nombre important de villes a provoqué le déplacement des populations avec les conséquences humanitaires dramatiques.

 

Le général Bozizé est resté sourd aux multiples appels de l’Opposition démocratique au dialogue inter-centrafricain, qu’il a annoncé lui-même, pour rechercher ensemble les solutions idoines de sortie de crise. Le général Bozizé a toujours privilégié la solution militaire. Mais devant la déroute humiliante de l’armée « centrafricaine » fortement tribalisée, Bozizé est contraint d’accepter, la mort dans l’âme, les négociations de Libreville. Tout laisse à croire que Bozizé redoute que ses pairs de la CEEAC retirent leurs troupes venues à rescousses. Il participe aux négociations de Libreville malgré lui, car pendant que celles-ci s’ouvraient à Libreville, il fit des déclarations incendiaires allant à l’encontre des objectifs recherchés, véritables insultes à la rébellion.

 

Par ailleurs, depuis Libreville, Mr Zama Javon Papa, un des griots obséquieux de Bozizé, et Lévy Yakité lancent des appels à la haine sur la Radio nationale devenue « Radio mille collines ». En effet, ces deux « mangeoiristes » patentés demandent carrément aux Militants du KNK de descendre, tous les jours, jusqu’au retour de Bozizé, dans la rue pour manifester leur soutien à Bozizé et notamment de détruire la maison de Me Tiangaye dont le seul crime a été de diriger la délégation de l’Opposition démocratique et d’avoir lu et remis au médiateur son mémorandum. Ces hordes en furie scandent des chants qui ne laissent aucun doute sur l’intention intime de Bozizé de réserver à Tiangaye et à tous les autres leaders de l’Opposition démocratique le sors qui fut celui de Massi.

 

La Représentation UDPP-France apporte son soutien indéfectible à l’Opposition démocratique dans son combat héroïque au service du peuple centrafricain, au camarade Nicolas Tiangaye et à tous les membres de la délégation de l’Opposition,

 

Dénonce fermement les ignobles menaces de mort qui plane sur les leaders de l’Opposition démocratique et condamne énergiquement le projet inique de destruction de leurs biens.

 

La Représentation encourage les démocrates en lutte à Libreville de tenir bon. Le peuple vaincra.

 

Fait à Paris le 11 Janvier 2013

 

La Représentation

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués