Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 22:48

 

 

 

  

législatives à Brazzaville

 

 

Brazzaville (Congo) 2012-07-17 16:45:53 (APA) - Les observateurs électoraux de l’Union africaine (UA) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), ont déclaré mardi à Brazzaville avoir relevé des faiblesses dans l’organisation de ces élections législatives de dimanche dernier.

Ils ont notamment cité comme exemple « l’ouverture tardive des bureaux de vote, le mauvais emplacement des isoloirs dans certains bureaux de vote, qui ne garantit pas le secret du vote, la faible maitrise des procédures de vote et de l’usage du matériel électoral, la confusion sur les pièces d’identification à présenter par les électeurs, ou encore le faible taux de participation … »

Les observateurs ont en outre souligné « le manque de lumière dans certains bureaux de vote lors du dépouillement, l’immixtion de certains délégués des candidats dans le rôle des agents de bureaux de vote, l’insuffisance d’encadrement des électeurs, l’absence de textes sur les mesures d’application du code électorale ».

Au regard de toutes ces remarques, la mission internationale d’observateurs de l’UA et de la CEEAC a recommandé le renforcement de la sensibilisation des populations sur la nécessité de participer au vote. Ils ont également demandé la fiabilisation des listes électorales en y introduisant les données biométriques, de même que le renforcement des missions de la Commission nationale d’organisation des élections (CONEL).

Les observateurs suggèrent aussi le début du vote à sept (7) heures et la clôture avant dix-sept (17) heures pour notamment permettre le dépouillement avant la tombée de la nuit.

Par ailleurs, ces observateurs africains se sont félicité « de la présence discrète et effective des forces de sécurité pendant cette élection, la bonne sécurisation de l’ensemble des opérations de vote et du matériel électoral ».

Ils ont aussi bien apprécié « la bonne ambiance de travail dans les bureaux de vote, le libre choix des électeurs, le bon accueil des missions d’observation électorale, mais aussi la présence d’observateurs nationaux et celle des délégués des candidats… ».

Arrivée le 6 juillet au Congo, la mission dont les membres sont issus de 19 pays africains, avait déployé 20 équipes disséminés dans les départements de Brazzaville, des Plateaux, du Pool, de la Bouenza, de la Cuvette, de la Cuvette-ouest, de la Lékoumou, du Kouilou et du Niari.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE