Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 18:14

 

 

 

 

car map

Radio Ndéké Luka Lundi, 18 Juin 2012 09:14

Un danger public et permanent se propage au sein des populations de Bozoum, chef lieu de l’Ouham Péndé. Des jeunes souvent armés de couteaux, de sagaie, de bâton, de morceau de fer et autres matériaux susceptible de donner la mort, sèment la terreur dans la région. Cette situation naissante plonge ces populations  dans de profondes inquiétudes.

Radio Ndeke Luka, à travers son correspondant, fait l’état de la situation ce 17 juin en soulignant  la gravité qu’occasionne cette dépendance des jeunes qui se livrent à la consommation abusive de la drogue, de l’alcool de traite vendu très moins cher dans la zone. Il poursuit que ces jeunes se baladent dans les villages et les quartiers périphériques en plusieurs groupes avec des armes blanches.

Ces jeunes n’hésitent pas à frapper à mort qui ils veulent. Dans des états  d’ivresse, ils deviennent de vrais tueurs à gage et des  hors la loi, marchant sur les ordres des chefs de quartiers, de groupes, les maires de la région et même des porteurs de tenue.
En imprévisibles prédateurs, ils déclenchent, en cas d’incompatibilités des bagarres mortelles avec ceux qui tentent de leur faire la tête. En ce début d’années 2012,  2 jeunes hommes se sont donnés la mort par coups de poignards pour une futile histoire dans la ville de Bozoum, rapporte Radio Ndeke Luka.

Avec ce cas d’insécurité qui s’ajoute à celui des hommes armés non identifiés qui se dirigent actuellement vers Markounda, la paix sociale des populations de l’Ouham Péndé se transforme en un calvaire. Aucune mesure corrective  n’a été prise jusqu’ici en vue de stopper cette hémorragie puante au milieu des habitants de Bozoum.

Comment le ministère de la défense et de la sureté territoriale considère-t-il la situation sécuritaire désolante dans l’Ouham Péndé et les environs ?

 Selon une source digne de foi révèle ce matin 18 juin à Radio Ndeke Luka, qu’un combat armé a eu lieu dans la nuit du 17 juin 2012 à Markounda juste à quelques kilomètres de Bozoum. Radio Ndeke Luka se réserve toutefois le droit de vérifier cette information.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation