Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 19:36

 

 

URNE EN BOIS

 

 

Radio Ndéké Luka Mercredi, 25 Août 2010 15:24

 « L’opposition politique présentera un seul candidat aux élections présidentielles ». Une déclaration de Martin Ziguélé, président du Mouvement de Libération du Peuple centrafricain (MLPC). Il confirme ainsi l’information selon laquelle les responsables de l’opposition réunis au sein du Collectif des Forces du changement en Centrafrique ont entamé une concertation pour présenter un seul candidat face au président sortant François Bozizé pour les présidentielles de janvier 2011.

Pour Martin Ziguélé, interrogé par Radio Ndeke Luka, « l’enjeu de cette décision est de taille et, a-t-il poursuivi,   l’ensemble des partis politiques au sein du Collectif des Forces du Changement devront nécessairement consulter leur base pour une prise de décision unilatérale ».

Il faut noter également que tous les partis politiques issus du Collectif des Forces du Changement ont opté pour une plate-forme d’échange d’ici le  04 septembre sur la question de présentation d’un candidat unique aux présidentielles du 23 janvier 2011 et d’autres questions pratiques pour la bonne marche de ces consultations populaires.

L’opposition politique centrafricaine ne partage pas  les avis sur la feuille de route et l’option du  Ministère de l’administration du territoire au sujet du découpage électoral de 106 circonscriptions au lieu de 120. Elle demande le respect et l’application de la loi conformément au découpage électoral.

« Un découpage électoral composé de 120  circonscriptions répond à la taille des populations. Il est important de  maintenir l’ancien découpage au lieu de revoir à la baisse ». C’est l’avis porté par l’opposition politique sur la question du découpage électorale fait par le Ministère de l’administration du territoire.

Le président du Mouvement de Libération du Peuple centrafricain s’est dit surpris du non respect de la loi par le Ministère de l’administration du territoire au sujet du découpage électoral. Selon lui, il faut une entente au préalable avant les élections.

 

NDLR : C'est une excellente chose que l'opposition centrafricaine tire leçon de certaines expériences malheureuses enregistrées par certaines oppositions dans quelques pays africains comme dernièrement au Gabon ou au Togo. Contre des dictateurs sanguinaires hors la loi de la trempe de Bozizé qui veulent jouer les prolongations au pouvoir, seule la stratégie de candidature unique de l'opposition pourrait être d'une réelle efficacité et apporter l'alternance qu'attendent les peuples. Il ne sert à rien de prétendre attendre le second tour pour recourir à la tactique d'alliance sacrée. C'est aussi pour se prémunir contre ces alliances des opposants au second tour que certains potentats locaux ont introduit le mode de scrutin à un seul tour. L'opposition gabonaise et togolaise l'ont chèrement payé. Tant mieux si leur soeur centrafricaine en a pris conscience. 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique