Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 16:46

 

 

 

Abou Moussa UNOCA


Radio Ndéké Luka Mardi, 03 Janvier 2012 13:00

 

Une lueur d’espoir s’annonce pour les pays affectés par les exactions des rebelles de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Koni. Des missions de haut niveau se succèdent ces derniers temps en République Centrafricaine pour cette cause. La dernière est celle du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Afrique Centrale et chef du Bureau régional des Nations Unies pour l`Afrique Centrale (UNOCA), Abou Moussa. Il est arrivé ce 3 janvier dans ce pays et entend se rendre personnellement dans les zones affectées par cette rébellion ougandaise.


Le diplomate onusien rejoint ainsi l’Ambassadeur de l’Union Africaine Francisco Madéïra, représentant Spécial du Président de la Commission de l’Union Africaine pour la coopération Antiterroriste, arrivé lundi. Ils viennent échanger avec les autorités militaires du pays, sur les stratégies à mettre en place pour chasser la LRA.

Après la RCA, les deux personnalités vont se rendre au Sud Soudan, en Ouganda et en République démocratique du Congo (RDC), les quatre pays qui subissent les attaques de ce groupe terroriste dirigé par Joseph Koni.

Leur mission consiste discuter avec les responsables gouvernementaux de chaque pays, avec les représentants des Nations unies et ceux de l’Union Africaine, ainsi qu’avec les partenaires internationaux…

Cette visite a pour but, non seulement de mieux apprécier les derniers développements de la situation sur le terrain, mais aussi et surtout de sensibiliser les leaders concernés de la nécessité de mettre en place une approche régionale de la lutte contre la LRA.


A cet égard, la mission insistera sur l`importance d`une bonne compréhension, par toutes les parties prenantes, de l'Initiative de coopération régionale contre la LRA (ICR-LRA) dirigée par l'Union africaine.

 

La mission conjointe fait suite à la réunion entre Abou Moussa et Francisco Madeira, à Addis-Abeba (Ethiopie) le 12 décembre dernier. Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Afrique centrale et chef de l`UNOCA avait initié cette consultation pour montrer la ferme détermination des Nations Unies à soutenir les efforts de l`UA, qui assure le leadership dans le combat contre la LRA.

 

Le 14 novembre, Abou Moussa a présenté au Conseil de sécurité un rapport du Secrétaire général de l`ONU sur la LRA. Les membres du Conseils ont confié à l`UNOCA le rôle de coordinateur des efforts régionaux dans la lutte contre ce mouvement terroriste qui, depuis 2008, a causé plus de 2400 morts, 3400 enlèvements et plus de 440 000 personnes déplacées.

 

Toutefois, le ministre délégué à la défense nationale Jean-Francis Bozizé a reconnu dans une interview accordée à Radio Ndeke Luka lundi que « la LRA a profité de la porosité des frontières centrafricaines pour s’y installer. Il a émis un vœux quant à l’heureux aboutissement de ces missions facteur d’un retour définitif de la paix dans les zones affectées par ces éléments de Joseph Koni ».

 

La mission de ces 2 personnalités renforce la volonté du gouvernement américain dans la chasse contre cette rébellion. Les Etats Unis ont d’ailleurs déjà déployé leurs troupes à Obo (extrême-est) où règnent en maitre les éléments de la LRA.

 

 

 

NDLR : La RCA fait face actuellement non seulement aux crimes du bandit ougandais Joseph Kony mais aussi à ceux du peuhl tchadien Baba Laddé. Les Nations Unies et l’Union Africaine ne peuvent s’occuper de l’un et laisser de côté l’autre. Tous les deux doivent quitter le territoire centrafricain. Devant l'incapacité du régime Bozizé à éradiquer ces deux fléaux, l'intervention des Nations Unies et de l'UA est la bienvenue.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers