Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 23:42

 

 

 

logo OIF

Radio Ndéké Luka Dimanche, 25 Mars 2012 12:50

La situation au Mali continue de susciter des réactions sur le plan international. Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a fermement condamné samedi 24 mars 2012, le coup d’Etat du 21 mars dernier au Mali. Il a demandé un retour à l’ordre constitutionnel.

Dans un communiqué de presse rendu public, le numéro 1 de l’OIF a indiqué que « Cette rupture brutale de l’ordre légal et l’éviction par la force des autorités maliennes élues démocratiquement sont totalement inacceptables ».

Il a ajouté que, « Tous les pays voisins du Mali et les partenaires internationaux doivent se mobiliser et œuvrer de concert pour aider le Mali à retrouver la paix, la stabilité et à rétablir une vie démocratique dans le respect de l’intégrité territoriale ».

Le Secrétaire général de la Francophonie a appelé « à un dialogue politique immédiat, rassemblant tous les acteurs politiques maliens, pour cesser les combats sur l’ensemble du territoire et rétablir la paix, définir les conditions d’un retour à l’ordre constitutionnel et préparer dans des délais acceptables des élections libres, fiables, transparentes et inclusives ».

Il a en outre rappelé les dispositions de la Déclaration de Bamako adoptée en novembre 2000 et a confirmé qu’il saisira le Conseil Permanent de la Francophonie, qui se réunira le 30 mars à Paris, pour statuer sur la situation au Mali.

Il faut dire que la situation au Mali préoccupe aussi la communauté centrafricaine vivant non seulement dans ce pays, mais aussi en RCA. L’actuel président Amani Toumani Touré dont le siège reste menacé a été l’un des principaux acteurs d’un retour de paix en République Centrafricaine lors des troubles militaro-politiques de 1996. ATT, familièrement appelé par les centrafricains a su gérer avec tact des crises à l’époque de son défunt homologue Ange-Félix Patassé. Ce dernier a été acculé par des mutineries et même d’un putsch manqué en 2001.

 

Mali: 14 détenus en grève de la faim

 

AFP Publié le 25/03/2012 à 22:29

 

Quatorze personnalités du régime déchu du président malien Amadou Toumani Touré, renversé jeudi, ont entamé aujourd'hui une grève de la faim pour protester contre leur détention "arbitraire" par la junte.

 

Arrêtés et détenus au camp de Kati, QG du nouveau pouvoir situé près de Bamako,"les 14 ont entamé une grève de la faim. C'est une détention arbitraire et nous voulons savoir ce qu'ils ont fait", a indiqué à l'AFP un parent d'un détenu.

 

Dans un bref message, ces ex-responsables affirmaient: "nous sommes 14 dans une chambre de 12 mètres carrés, couchés à trois sur un matelas d'une place. Nos droits élémentaires sont violés".

 

Parmi les détenus figurent le Premier ministre en poste jusqu'à jeudi, Mme Mariam Kaidama Sidibé, son ministre des Affaires étrangères Soumeylou Boubèye Maïga et l'ancien chef du gouvernement Modibo Sidibé.

 

L'ONU et plusieurs pays, ainsi que des organisations locales de défense des droits de l'Homme, ont réclamé leur libération.

 

Le sort de l'ex-président Touré demeure inconnu. Il "va très bien, il est en sécurité", s'est borné à dire vendredi le capitaine Sanogo, refusant de préciser où se trouve "ATT", ni s'il est aux mains des putschistes.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE