Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 03:30

 

 

 

 

Renee-Madeleine-Sambo-Bafatoro.JPG

 

 

 

Enquête


Jusqu’ici, ce sont les enfants de Bozizé, les nommés Djodjo, Papy, Socrate, Teddy et autres Rodrigue, Kévin et Teddy, qui ont toujours habitué les Centrafricains à leurs frasques et autres comportements délictuels qui défraient régulièrement la chronique mais on était loin d’imaginer que par certains côtés, la maîtresse favorite de Bozizé, Mlle Renée Madeleine Sambo Bafatoro, ne se distingue pas beaucoup des agissements de certains rejetons de Bozizé.


 Cela est d’autant plus inadmissible pour cette dernière que depuis les législatives frauduleuses de janvier 2011, elle se prend pour la députée de Carnot 1 où on a prétendu qu’elle a battu le député sortant, Ibrahim Aoudou Pacco alors que tout a été grossièrement mis en œuvre pour que ce soit elle qui gagne cette mascarade. Dans sa rivalité bête et méchante avec Mme Monique Bozizé qui elle, est député sortante et candidate à sa succession à Bimbo 3, elle a fait comprendre à Bozizé qu’elle voulait absolument elle aussi, être élue dès le premier tour comme la première dame officielle.

 

Renée Madeleine Sambo Bafatoro se trouve actuellement au cœur d’inextricables conflits familiaux générés et caractérisés notamment par son ingratitude à l’égard de son oncle paternel Wanigombet Bafatooro qui a pourtant beaucoup fait pour elle et l’ivresse du pouvoir de son homme Bozizé dont plus d’une trentaine d’années les sépare. Cette situation l’a amené à écarter presque tous ses parents du côté de son père géniteur, un adjudant-chef de gendarmerie aujourd’hui décédé, Sambo Bafatoro, frère aîné d’un certain Bafatoro Waningombet, un ancien cadre du trésor et diplomate naguère payeur à l’ambassade de RCA à Paris qui pourtant, s’était occupé de Renée Madeleine et son frère aîné Vivien à la mort de leur père. Wanigombet Bafatoro est à présent rejeté et abandonné à lui-même. Il végète dans une maison inachevée quelque part dans le quartier qui se trouve derrière le commissariat du 8ème arrondissement de Bangui.  


Seuls ses parents côté maternel profitent des délices du pouvoir de son homme Bozizé. C’est le cas de Nadège sa demi-sœur qui vit à Lyon en France et qui a délaissé son nom de jeune fille pour se faire appeler aussi Bafatoro comme Renée Madeleine alors qu’elle n’est pas une fille de Sambo Bafatoro. Leur mère l’a eue avec quelqu’un d’autre. Marie, la mère de Renée Madeleine qui s’est remariée avec un certain Dimbélé qu’elle avait pourtant laissé tomber avant que sa fille ne devienne la maîtresse de Bozizé, vit actuellement avec ce monsieur au Tchad et possède un passeport diplomatique, belle-mère de Bozizé oblige.  


Tout est parti des problèmes de jalousie dans la famille et du non-respect d’un arrangement amiable que Renée Madeleine Sambo Bafatoro a trouvé avec une cousine, Gisèle Bendo, pour que celle-ci puisse demeurer dans le pavillon que Bozizé lui a acheté à Tours en France tout en s’occupant moyennant rétribution, de ses cinq enfants dont trois eus avec François Bozizé avec des prénoms qui ne s’inventent pas : Pacifique (7 ans), Beau gosse et Exaucée, moins d’un an) et deux nés d’une première relation avec un ancien cadre de Socatel, Benjamin Panzet-Sebas. Deux enfants sur les trois de Bozizé (Pacifique et Exaucée) sont nés aux USA, snobisme oblige.

 

Actuellement rien ne va plus. Renée Madeleine a chassé Gisèle de la maison en raison des factures impayées qui ont entraîné les coupures de courant, eau et gaz et parce que Gisèle a fait venir de Bangui son fils qui vivait avec elle dans ladite maison mais qui se trouve depuis dans un internat. Celle-ci a confisqué les meubles de Renée Madeleine dans le but de lui payer ce qu’elle lui doit. Renée Madeleine a fait arrêter à Bangui la sœur aînée de Gisèle, Mélanie Bendo qui fut aussi virée de son travail à l’ENERCA. Elle aurait également déposé à la police de l’aéroport Bangui Mpoko une liste de gens à arrêter et à ne pas laisser prendre leur avion. Pour qui se prend-elle celle-là ?

 

A son retour de vacances de Bangui avec ses cinq enfants, le courant, l’eau et le gaz ont été coupés dans sa maison de Tours. Renée Madeleine et sa cousine Gisèle Bendo en sont arrivées à maintenant se menacer réciproquement de poursuites judiciaires. Bozizé est-il informé de tout cela ? On peut en douter mais l’exemple de ses propres enfants prouve que même lorsqu’il est parfaitement informé de leurs agissements extravagants et répréhensibles, Bozizé ne lève même pas le petit doigt.

 

Renée Madeleine est complètement  ivre du pouvoir présidentiel de Bozizé. Dans la grave crise du recrutement des jeunes dans les FACA qui a déclenché le 2 août dernier des émeutes à Bangui, elle y a aussi sa part de responsabilité. Elle aurait en effet exigé que des dizaines de places soient d’office réservées à des jeunes de sa circonscription de Carnot 1 qu’elle a fait transporter jusqu’à Bangui à bord de plusieurs autocars de la SONATU. Dans sa famille, certaines inquiétudes commencent clairement à naître dans la mesure où ceux qui ne profitent pas aujourd’hui avec Renée Madeleine Sambo Bafatoro des délices et de l’ivresse du pouvoir de son homme Bozizé, craignent de devoir en payer injustement demain les pots cassés à cause d’elle et de ses agissements. Tous les pouvoirs ne sont pas éternels….

 

La Rédaction   

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers