Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 01:18

 

 

Bendounga-blesse.jpg

 

blessures-crane-Bendounga.jpg

 

 

 

Voici les photos du crâne de Joseph Bendounga président du parti MDREC à la suite des blessures à coups de crosse de fusil d’assaut AK 47 que lui ont infligés sur ordre de Bozizé les soldats de sa garde prétorienne au cours de la réunion avec les forces vives de la nation en présence de tous les membres du corps diplomatique accrédité en Centrafrique le mardi 19 octobre 2010 au Palais de la Renaissance.

 

18 points de sutures ont été nécessaires à l'infirmière pour refermer toutes les entailles faites sur le crâne de la victime de cette barbarie.

 

Aussitôt après avoir quitté le Palais de la Renaissance, Joseph Bendounga s’est rendu dans avant de se rejoindre la clinique pour se faire soigner, le Général d’opérette Jules Bernard Ouandé, ministre de la sécurité publique et ministre par intérim de l’Administration du Territoire, avait envoyé des éléments des forces spéciales menacer de mort le photographe qui l’a filmé. 

 

Bozizé aurait le même jour, selon nos informations, traité par la suite de tous les noms d'oiseaux sa garde prétorienne de n’avoir pas purement et simplement abattu « l’emmerdeur » Joseph Bendounga.  

 

En vertu des articles 1 et 17 de la constitution du Centrafrique, Joseph Bendounga a confié à Centrafrique-Presse son intention d’engager une action en justice contre le général président François Bozizé et son chef de son protocole, un certain Macfoy ainsi que des éléments de sa garde prétorienne auteurs des coups et blessures qu’il a subis.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique