Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 23:34

 

 

 

 

Bangui la coquette

 

Radio Ndéké Luka Lundi, 27 Février 2012 13:45

Plusieurs services sanitaires de l’Hôpital de l’Amitié tournent au ralenti ce 27 février 2012. La grève du personnel contractuel dudit hôpital en est la raison. Il réclame le paiement de deux mois d’arriérés de salaire.

Les agents en colère, ont  pris d’assaut tôt le matin les locaux de l’hôpital.  Ils exigent le versement de deux mois d’arriérés de salaires avant toute reprise.

Le ministre de la santé et de la population est intervenu pour leur demander de prendre patiente. Il leur a fait savoir que des procédures sont en cours pour le décaissement de leurs fonds  par le Trésor Public.

Des propos aussitôt  contestés par ce personnel qui a envisagé depuis 3 semaines cette entrée en grève.  Ils emboîtent ainsi le pas aux élèves médecins qui avaient revendiqué le versement de deux mois d’arriéré d’indemnité au début de ce mois.

« L’heure n’est plus aux promesses, ni au discours. Nous voulons seulement notre argent. Nos enfants sont renvoyés de leurs établissements scolaires, nos loyers impayés », ont déclaré certains grévistes interrogés sous couvert de l’anonymat par Radio Ndeke Luka.

Pendant que l’Hôpital de l’Amitié connait des perturbations, celui dénommé  Maman Elisabeth Domitien de Bimbo (sud) a finalement ouvert ses portes ce lundi aux patients. D’après les reporters de Radio Ndeke Luka, les malades se sont très tôt présentés dans ce nouveau centre hospitalier.

La décision du démarrage des soins dans cet hôpital a été prise vendredi dernier à l’issue d’une réunion du staff présidée par le ministre de la Santé publique Michel Mandaba.

Selon Grégoire Mélémoko Surveillant Général de l’hôpital, « ce démarrage des activités est effectif, mais il ya encore beaucoup de choses à régler. Des aménagements doivent encore être réalisés pour une plus grande efficacité. Il dément l’information selon laquelle les premiers soins sont gratuits ».

Ces mêmes difficultés sont d’ailleurs reconnues dans une interview accordée à Radio Ndeke Luka ce lundi par le directeur dudit hôpital, Docteur Julio Jacobin Apathita. Selon lui, « plusieurs structures manquent encore ». Il a également déploré les problèmes de la fourniture partielle d’électricité et le manque d’ambulance.

Cet hôpital compte 11 médecins dont 1 généraliste. Le nouvel hôpital porte le nom d’Elisabeth Domitien, en hommage à un ancien premier ministre de l’empereur Bokassa 1er, la première africaine ayant occupé ce poste. Il a été inauguré le 4 octobre 2011 par le président François Bozizé, après 24 mois de travaux.

Ce manque de plateau technique n’est pas seulement l’apanage de l’hôpital de Bimbo. Celui de la préfecture sanitaire de la Mambéré Kadéï (ouest) est dépourvu de brancard.

Le correspondant de Radio Ndeke Luka a relevé ce lundi que « nombreux sont les parents des malades qui refusent délibérément de ramener cet outil de travail après usage. Une situation qui de ce fait, met l’hôpital de Berberati dans une difficulté. Les responsables sanitaires sont à pied d’œuvre pour remédier à ce problème ».

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société