Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 18:37

 

 

boganda.jpg

 

 

Radio Mardi, 29 Mars 2011 13:38

Ce 29 mars est jour férié, chômé et payé en République Centrafricaine. On y commémore l’anniversaire de la disparition tragique en 1959, dans un accident d’avion, de Barthélémy Boganda, fondateur de la République. L’ensemble du gouvernement centrafricain, avec à sa tête le président François Bozizé, a rendu hommage à celui que tout homme politique dans le pays, considère, pouvoir comme opposition, comme la référence.

Haut-lieu de cette commémoration, le mausolée Boganda situé à 75 kilomètres de Bangui, dans le village de Bobangui dans la Lobaye (sud du pays), village natal de l’illustre disparu. Bozizé s’y est rendu, ainsi que les partenaires au développement, pour une cérémonie de dépôt de gerbes de fleurs et défilé funéraire.

Se souvenir de Boganda leader charismatique centrafricain ne se résume pas seulement à Bobangui. Selon certains Banguissois interrogés par Radio Ndeke Luka, les circonstances de la mort de ce dernier devraient être « clarifiées ».

Pour d’autres, notamment les jeunes générations  qui le connaissent par ouïe dire, il a « beaucoup contribué au développement du pays, sa lutte n’avait pas encore atteint son apogée, il reste et demeure le père de la nation centrafricaine. L’exemple de Boganda mérite d’être copié par ses successeurs, car c’était un homme généreux qui aimait son pays ».

Cette année, la commémoration du 29 mars intervient dans un contexte particulier en RCA. Le pays vit une crise politique marquée par un lourd contentieux électoral. L’opposition exige l’annulation du scrutin du 23 janvier 2011 qui a vu la réélection au premier tour rappel du président sortant François Bozizé. Elle justifie son exigence par des fraudes massives et de nombreux incidents qui ont émaillé le scrutin notamment au plan de l’organisation.

Plusieurs tentatives de médiations dont celle du médiateur de la République Monseigneur Paulin Pomodimo sont restées vaines. Pourtant Boganda, fondateur du Mouvement pour l’Evolution Sociale de l’Afrique Noire (MESAN) avait toujours prôné l’Unité, la Dignité, et le Travail. Ces mots-clé sont d’ailleurs restés la devise du pays.

 

Les PV électoraux des provinces attendus à Bangui

Radio Ndéké Luka Mardi, 29 Mars 2011 13:43

Deux jours après le 2nd tour du scrutin législatif du 27 mars 2011 en Centrafrique, les procès-verbaux commencent à parvenir à la Coordination nationale de la CEI (Commission électorale indépendante). Le 29 mars 2011, les procès-verbaux des circonscriptions électorales de Bangui concernées par ce scrutin et ceux de quelques villes de provinces non loin de Bangui sont déjà acheminés à la coordination nationale de la CEI.

Joint par Radio Ndeke Luka, Célestin NANGBEA, président de la sous-commission bureau de vote et dépouillement de la CEI affirme que « c’est depuis 48 heures que la sous- commission dépouillement commence à enregistrer les enveloppes des procès-verbaux ».

En précisant que ces procès-verbaux seront transmis à la Cour Constitutionnelle et au ministère de l’Administration du Territoire, Célestin NANGBEA a aussi expliqué que « le dépouillement démarre le mercredi 30 mars, pour éviter les erreurs du 1er tour et respecter les délais de 8 jours fixés par le code électoral ».

Au sujet des communiqués de victoire publiés par certains candidats dans leurs circonscriptions, le président de la sous-commission bureau de vote et dépouillement de la CEI a indiqué que ces affirmations n’engagent que ces candidats. Seule la CEI est habilitée à donner les résultats provisoires de ces élections, résultats qui seront validés par la Cour Constitutionnelle.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation