Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 02:17

 

 

 

Bozizé à Bruxelles le 17 juin 2011

 

 

L'EXASPERATION DUN COMPATRIOTE : BOZIZE TU DOIS PARTIR ET

VITE !

 

BOZIZE CHEF SUPREME DES ESCADRONS DE LA MORT GBAYAS

 

Monsieur BOZIZE sais-tu au moins jusqu'où tu as conduit notre cher et beau pays?

Ce pays qui est béni des Dieux, où coulent le lait et le miel?

 

Nul ne sait encore ce que l'histoire retiendra de toi. Mais pour nous Centrafricains, tu resteras le Président qui a usurpé le pouvoir depuis 8 mois après la mascarade électorale du 23 janvier 2011. En plus tu exerces ce pouvoir illégitime au mépris des lois et à ton unique profit, de ton clan et d'un groupuscule de courtisans.

Après 8 ans de “bozizisme”, les Centrafricains n'en peuvent plus. Les Centrafricains sont en train de vivre une amère désillusion. Ils sont vraiment déçus. Les Centrafricains, jadis considérés comme de bons vivants, ressemblent aujourd'hui à des zombis, le regard lointain, noyés dans les problèmes. Ton pouvoir n'a aucun pouvoir.


Le putsch du 15 mars 2003 que d'aucuns ont appelé cyniquement ”sursaut patriotique”, a sonné le glas de notre descente aux enfers avec ses lots d'assassinats, de pillages, de tueries, de viols, de destruction des outils de production, des édifices publics et de l'insécurité. Où sont donc les équipements sanitaires ultra modernes de l'hôpital de Paoua? Où sont donc les machines outils des usines d'égrenage de coton de Pendé, Ndim, Bossangoa, Guiffa ou de Bozoum? Où sont donc les équipements et les machines de travaux publics du projet DROP à Bozoum? Où sont donc les machines de travaux publics de KAJIMA et de la coopération japonaise ? Il faudrait que tu saches que tant que tu seras à la tête de ce pays, les Japonais ou les allemands ne rétabliront pas la coopération bilatérale avec notre pays.


Tu as sacrifié sur l'autel du pouvoir, notre souveraineté, notre dignité et notre liberté chèrement acquis par notre vénéré père fondateur, feu Barthélemy Boganda. Aujourd'hui, notre pays est un département du Tchad. Les troupes tchadiennes, non seulement assurent ta propre sécurité mais se comportent également en troupe d'occupation. L'armée, notre fierté nationale, qui a eu en son sein de valeureux fils tels que LINGOUPOU, MANDET, IZAMO, KOLIGNAKO, MBAIKOUA, MBONGO, GRELOMBET, MANDABA, MAGALE, MBALLE, OTTO, SANA, NDJADDER, NANGBATA, MALENDOMA, BANGUI et autres, n'est plus que l'ombre d'elle-même.


Les FACA sont sous-équipées et les officiers et soldats formés dans les meilleures écoles militaires à l'étranger prêts à mettre leur savoir faire au service de la patrie, sont rangés dans les placards. Les ressortissants de l'Ouham, ton clan, sont promus sans une formation adéquate, simples “officiers d'opérette”. Et au lieu d'exercer le métier d'arme, ils sont des affairistes (transporteurs, douaniers....), qu'ils conjuguent allègrement avec les basses besognes (escadrons de la mort). Conséquences : l'insécurité s'est durablement installée sur les 2/3 du territoire national. Les mouvements rebelles étrangers se sont installés sans être inquiétés sur le territoire national. L'Etat signe des accords de paix avec des mouvements rebelles internes. Ces accords ne sont en réalité que des abandons de souveraineté de l'Etat. La RCA, jadis terre d'accueil et grenier de la sous-région, connait aujourd'hui la famine, des déplacés internes et des refugiés hors de ses frontières. Rends ton tablier car tu nous fais honte !


Monsieur BOZIZE, tu es tribaliste et cupide. Trop d'affaires tordues, l'impunité, la corruption et le bradage du patrimoine national. Tu as bradé les sociétés SOGESCA, SOCATEL, et tout récemment CENTRAPALM pour une bouchée de pain. En réalité, le différentiel de prix vous a été versé, toi et les ministres de tutelle desdites sociétés. Les ministres NGOUANDJIKA et MALEYOMBO sont aujourd'hui des milliardaires. Ils sont en train de construire respectivement un palace à Boy-Rabé pour l'un et un complexe hôtelier (16 villas) à Ouango pour l'autre.


Le secteur public est devenu un lieu d'enrichissement illicite. Dans un autre pays, un ministre à sa prise de service, reçoit une lettre de mission avec obligation de résultat. Mais toi, tu lances plutôt un appel subliminal: “enrichissez-vous, pensez à moi et ne tenez pas compte de l'Etat et de ses règles”. Les ministres ont suivi à la lettre le conseil et en ont profité. Conséquences : il y a des conflits d'intérêt partout ; certains ministres sont entrepreneurs, foulant au pied le code des marchés publics financé par la Banque Mondiale. Les routes sont impraticables, les ponts sont cassés, les hôpitaux délabrés et sous équipés et sont devenus des mouroirs, les écoles sont sous équipées, donc avec des classes surchargées et un enseignement au rabais, la recrudescence des pandémies du VIH/SIDA et la tuberculose, du paludisme et l'apparition du choléra dans certaines régions. La population manque d'eau potable et d'électricité. Tout cela à cause de toi. Rends ton tablier Grand Fossoyeur.


Monsieur BOZIZE, tu es ingrat et inhumain. Ta soif du pouvoir t'a aveuglé au point de refuser l'évacuation à temps de l'ancien Président Ange Félix PATASSE, malade. Celui là même qui t'a sorti de la misère que toi même a favorisée. Ce dernier est décédé lors de son évacuation vers la Guinée Equatoriale et tu t'en es réjoui : encore un opposant de moins! Ton tour viendra et il aura tes chiots pour te pleurer. Quant à nous peuple agonisant ce serait un ouf de soulagement .Même Charles MASSI, ton frère de la même loge maçonnique, tu l’as atrocement tué. Tu l'as fait torturer, mutiler et tu as fait brûler son corps afin d'effacer toute trace de ton forfait. Je crois que tu dois être hanté par les fantômes de ces illustres fils du pays à qui tu as fait connaître une fin tragique. Ne distribue pas l'argent volé aux Centrafricains aux charlatans de Bagandou, du Nigéria ou du Bénin car c'est le peuple qui t'a maudit.


Même la distribution à la volée des liasses de billets de 500 F CFA dans les rues n'y changerait rien. Au fait, étant Pasteur, qu'est-ce que tu prêches alors à tes ouailles? Moi, je sais que dans les autres églises, on enseigne l'amour du prochain. Et je serai curieux de connaitre ta doctrine sans jamais chercher à être un de tes adeptes. Il ne se passe un jour sans que tes gbayas boys ne commettent un crime avec ta bénédiction. Mais la justice divine est là, et un jour vous répondrez tous, toi et eux, de vos crimes.

BOZIZE, Dieu est omniscient et omniprésent. Il sait et voit ce qui se passe même dans le plus grand secret. TU DOIS PARTIR!!!!


Centrafricains, restons debout pour dire non à cet imposteur. A combien s'élèvera pour nos enfants le coût de notre silence ? Quel regard porteront-ils alors sur nous, qui avons laissé faire?


CHERS COMPTRIOTES, MAINTENANT IL EST TEMPS DE BRISER LA MISERE ET LA TYRANIE !


BOTTONS  CE CRIMINEL HORS DU PAYS !


Signé : MBOZUISSE MOYEKE TABA

REVOLUTION PERMANENTE


Quartier BOY-RABE BANGUI

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion