Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 14:21

 

 

 

 

Martin-Ziguele-10.JPG

 

Douanes-trafic-alimentation-Centrafrique

L'ex-Premier ministre centrafricain dément avoir transporté du singe en allant en France

LIBREVILLE, 26 oct 2012 (AFP) - L'ex-Premier ministre centrafricain Martin Ziguélé a démenti vendredi "formellement" avoir transporté du singe dans ses bagages comme l'en accusent les douanes françaises qui ont saisi jeudi toute sa cargaison de viande séchée lors d'un contrôle à l'aéroport parisien de Roissy.

"Je n'ai jamais transporté de singe. J'avais trois valises dont une avec de la viande de boeuf séchée, du poisson de rivière et quatre morceaux d'antilope. Les douaniers m'ont dit qu'il n'y avait pas de problème pour le poisson et le boeuf mais que pour l'antilope il s'agissait de gibier et que c'était donc interdit", a affirmé à l'AFP l'ancien Premier ministre centrafricain (2001-2003) et figure de l'opposition.

"Je n'ai payé aucune amende et je n'ai effectué aucune transaction. La viande a été confisquée et sur le récépissé, il n'y aucune mention de +singe+", a précisé M. Ziguélé, candidat malheureux contre François Bozizé à l'élection présidentielle en 2005 et 2011, depuis Toulouse où il assiste au congrès du Parti socialiste français.

La plupart des passagers du vol Air France de jeudi en provenance de Bangui ont été contrôlés, selon M. Ziguélé. Quelque 600 kg de viande de brousse ont été saisis jeudi lors d'un contrôle de l'avion de Bangui, selon une source judiciaire.

Cette source a assuré que M. Ziguélé a été contrôlé avec "11,8 kilos de viande de brousse, principalement du singe" et "qu'il a fait l'objet d'une transaction douanière" c'est-à-dire qu'il a dû s'acquitter d'une amende.

Les douanes de Roissy n'avaient pas souhaité confirmer l'information.

Le contrôle a été réalisé dans le cadre d'une vaste opération menée depuis lundi à l'aéroport Roissy. Elle vise particulièrement le commerce et le transport illégal d'espèces protégées par la convention de Washington (CITES).

Leur importation comporte des risques sanitaires puisque ces denrées sont susceptibles d'introduire sur le territoire des maladies mais aussi des insectes. Le singe notamment peut être un réservoir de maladies graves transmissibles à l'homme.

Beaucoup d'Africains se rendant en France transportent de la viande de brousse ou du poisson pour leur consommation personnelle ou pour leur famille.

 

NDLR : Voilà qui coupe court à toutes les spéculations haineuses et malveillantes ainsi qu’au torrent d’insultes et à l’opération de lynchage à laquelle se sont promptement livrés les griots du pouvoir de Bangui qui n’attendaient que cela, dans leur chronique d’injures et de diabolisation habituelle des leaders de l’opposition centrafricaine à travers l’émission quotidien de dénigrement sur Radio Centrafrique « yé so e lingbi ti hinga » de ce jour.  

Si Martin Ziguélé avait transporté des diamants dans ses poches comme ce président d’une république bananière arrêté par les policiers allemands à Düsseldorf un jour du mois de juin 2004 avec Sylvain Ndoutingaï et Charles Wénézoui à ses côtés, et qui après avoir été assigné sous bonne surveillance policière, remis dare-dare le lendemain dans un avion, à quel concert d’indignation aurait-on assisté ?

Pour ceux qui s’étaient déjà gaussés de la saisie à Roissy de viande de « singe particulièrement protégé », ils seraient plus logiques avec eux-mêmes s’ils se préoccupaient réellement du nombre de singes régulièrement abattus au quotidien dans les forêts et la brousse de Centrafrique et qui finissent bel et bien au fond des marmites des ménagères de ce pays. Les opérations coup de poing de la douane française à l’aéroport de Roissy CDG sont un coup d’épée dans l’eau. Cela n’empêchera nullement les Africains et Centrafricains notamment, par ailleurs suffisamment affamés par la bozizie et dont l’environnement regorge de singes, de continuer à consommer.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers