Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 17:22

 

 

 

 

Pierre-Buyoya.jpg

Radio Ndéké Luka Jeudi, 09 Août 2012 13:48

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, par ailleurs Coordonnateur résident et humanitaire du Système des Nations Unies et Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Modibo Ibrahim Touré, a reçu le 08 août 2012 au siège du BINUCA, à Bangui, l’ex-président burundais, Pierre Buyoya, en sa qualité de médiateur de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en RCA.

A la tête d’une délégation, celui-ci est venu s’enquérir de l’évolution de la situation politique et sécuritaire en République Centrafricaine.

La visite de l’ex-président s’inscrit dans « le suivi des efforts précédemment entrepris par l’OIF pour promouvoir le dialogue politique». « Nous sommes venus encourager le processus », a souligné Pierre Buyoya, qui a aussi fait valoir « la nécessité de concertation au niveau international ».

Modibo Ibrahim Touré, après avoir souhaité la bienvenue à son hôte, a souligné que la présente visite intervient à un moment opportun. En effet, le Représentant spécial adjoint parachève, au nom de la chef du BINUCA, Mme Margaret Vogt, une série de consultations avec des représentants de la communauté internationale, des acteurs de la classe politique et des membres de la société civile.

Dans une interview accordée ce 9 août à Radio Ndeke Luka, au sortir d’une audience avec le ministre en charge de l’Administration du Territoire, l’ancien président burundais a indiqué que l’ « OIF est aussi venue soutenir les efforts du gouvernement dans le cadre de la révision du code électoral. Il s’agit des appuis concrets notamment des suggestions, propositions, la mise à disposition des experts et des matériels ».

Pour lui, « il est souhaitable que le dialogue politique ait lieu et débouche sur la mise en confiance de tous acteurs de politiques. Une voie qui mettrait un terme aux querelles politiques et permettrait à tout un chacun de s’occuper des questions qui engagent la vie d’une nation notamment le développement».

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales