Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 23:33

 

 

 

Djodjo-lors-de-l-investiture-de-son-pere-15-mars-2011.JPG

François Joseph Bozizé alias "Djodjo" ici lors de l'investiture de son président de père le 15 mars 2011

 

L'une des nouvelles les plus consternantes pour la RCA de cette nouvelle année 2012 est sans aucun doute l’élection de François Joseph Bozizé délinquant fils de son présidentiel de père, comme Président de la Fédération Centrafricaine de Basket-Ball. Les Centrafricains sont d’autant plus accablés que ce rejeton a été non pas désigné mais bel et bien élu à l’issue d’un vote supervisé par le colonel Gaston Gombor en présence de tout le gotha du basket centrafricain et avec la bénédiction du Comité National Olympique et Sportif Centrafricain et ses dirigeants légendairement inamovibles que sont entre autres Jacob Gbéti et Gilbert Grézenguet et une certaine presse alimentaire de Bangui.

Gaston-Gambor.JPG

                                      le colonel Gaston Gambor ici au centre

 

gotha-basketball-centro.JPG

le gotha du basket-ball centrafricain lors de l'AG de la FCBB ayant élu le fils de Bozizé. On reconnaît ici le colonel Gaston Gambor en veste blanche à l'extrêmité gauche

 

Djodjo-Bozize-ici-a-l-extremite-droite-en-grand-boubou-.JPG

 Djodjo Bozizé ici tout à fait à l'extrêmité droite en grand boubou et savates aux pieds avec son bureau de la FCBB

 

Que recherchent ces fils du pays sinon la satisfaction de leurs intérêts égoïstes au détriment de ceux de la jeunesse de Centrafrique à travers la pratique du basket-ball. C’est un clin d’œil adressé à Bozizé, géniteur de ce délinquant sans foi ni loi, dans l’espoir d’un renvoi d’ascenseur quelconque. Si une telle attitude n’est pas de la prostitution, cela y ressemble beaucoup… ! Tous ceux qui rampent et se font aujourd’hui complices de la bozizie en vue de l’obtention de quelques prébendes auront à rendre compte au peuple centrafricain tôt ou tard.

Cette élection est révoltante parce qu’elle insulte tous les repères moraux. On ne peut que pointer la légèreté avec laquelle le CNOSCA, les dirigeants de club et d'anciens fauves ont donné leur bénédiction à l’élection de ce garçon qui ne pourra jamais remettre les pieds en France et dans tout l'occident. On se demande comment il va gérer cette fédération.

Ce fameux Djodjo depuis la France où il glandait naguère, officiait comme Chargé de Mission en matière de Jeunesse à la Présidence.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation