Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 04:04

 

 

 

Ndoutingai-copie-1

 

1er  demi-dieu Sylvain Ndoutingaï

 

 

 

 

Findiro.jpg

2ème demi-dieu Firmin Findiro

 

Contrairement à la rumeur qui a circulé au sujet de Firmin Findiro qui malade, aurait finalement obtenu de Bozizé après s’être longuement lamenté, l’autorisation de quitter le pays pour venir se soigner en France, le ministre de la justice garde des Sceaux et porte-parole du gouvernement serait toujours à Bangui. Parti à l’aéroport pour prendre son vol, il se serait vu ses papiers confisqués à la police des frontières et n’aurait donc pas quitté le territoire national.

Cela en dit long sur le niveau de détérioration des relations entre Bozizé et l’un des principaux complices sinon le principal larron du désormais pestiféré Sylvain Ndoutingaï lui-même assigné à une résidence très surveillée. La situation est vraiment très délétère car sans trop crier gare, Bozizé et ses enfants ont déclenché une véritable chasse aux sorcières à l’encontre des partisans et suppôts de Ndoutingaï qui ont noyauté l’appareil de l’Etat et surtout les Faca ainsi que les forces de défense et de sécurité, jusque dans la sécurité rapprochée de Bozizé.

Selon nos informations, Bozizé aurait décidé de quitter le palais de la Renaissance pour revenir habiter à la sortie Nord de Bangui à la résidence dite de Sassara. Des niveleuses ont été aperçues ces derniers jours en train d’arranger les accès. En réalité, Bozizé aurait pris depuis longtemps l’habitude de ne jamais dormir deux nuits de suite dans le même lit. Vu le grand nombre de ses maîtresses dans la capitale dont les domiciles sont connus de presque toute la ville,  la probabilité de le trouver au même endroit deux nuits de suite est très faible.

S’agissant de l’interdiction faite aux membres du gouvernement de quitter le pays ces derniers temps et la chasse aux sorcières déclenchée contre les pro-Ndoutingaï infiltrés ici et là y compris au sein de la fameuse association tribalo-régionaliste SODEBOSS, les Centrafricains s’interrogent énormément sur cette situation bizarre et surtout sur la logique à laquelle elle obéit.

A propos de SODEBOSS, nous apprenons que le DG de la CNSS, un certain Djindot qui était récemment en mission à Genève, a dû écourter son séjour pour regagner Bangui en raison des turbulences dans lesquelles se sont brusquement retrouvés ses principaux protecteurs et parapluies, en l’occurrence Ndoutingaï et Findiro. Ce DG, afin de préserver coûte que coûte son poste, a même dû donner l’ordre à ses collaborateurs pour que sa cotisation à SODEBOSS soit impérativement versée pendant avant qu’il ne soit de retour et surtout avant l’assemblée générale de cette association qui devait se tenir à Bossangoa.

Si Ndoutingaï est placé en résidence surveillée stricte sous la gestion de son principal antagoniste Francis Bozizé, c’est qu’il y a bien des raisons et surtout, on doit lui reprocher des choses d’une certaine gravité. S’il s’est rendu coupable de délit ou crime quelconque, qu’attend-on pour le confier à la justice ? Pourquoi cible-t-on ses partisans et complices alors que lui est seulement assigné à résidence chez lui ?  

 Malgré l’interdiction opposée aux membres du gouvernement de quitter le pays, Bozizé a dû faire une dérogation à la mesure afin que l’ectoplasme premier ministre Faustin Archange Touadéra et son ministre prétendument chargé de l’environnement et tout aussi inexistant François Naouyéma, puissent aller se promener au sommet des Nations Unies de Rio+20 au Brésil.  Il en va ainsi actuellement de la bozizie.

La Rédaction  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique