Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 02:15

 

 

 

vote ambassade Paris

 

 

Dans notre précédente parution, nous avions publié en rubrique « Lu pour vous » un article trouvé chez un confrère à savoir LA REPUBLIQUE DE SEINE ET MARNE DU 23 MAI 2011-06-06 qui faisait état d’un couple de citoyens français d’un village de Seine et Marne  (77) qui croulait depuis longtemps sous le poids des amendes de police et une avalanche de contraventions pour excès de vitesse et mauvais stationnement récoltés essentiellement en région parisienne en particulier dans les aéroports de Roissy Charles de Gaulle et d’Orly par une vieille Renault Espace dont il s’était déjà débarrassé au profit de l’ambassade de Centrafrique à Paris qui n’a pas pu ou cru devoir changer le numéro d’immatriculation.

Excédé et ne sachant plus quoi faire car les amendes ainsi que celles dont les montants ont été majorés continuent de pleuvoir à son adresse, ces braves gens ont même cru devoir écrire au président Nicolas Sarkozy pour solliciter son arbitrage dans l’espoir d’être débarrassés de cette affaire mais la France n’étant pas une république bananière, ce qui est dû à l’Etat lui est dû et celui-ci se donnera les moyens d’entrer en possession de son dû. Le montant des amendes a atteint près d’un million de F CFA (plus de 1 330 euros). A la place du malheureux couple, on saisirait directement Bozizé même si ce dernier répond rarement au courrier.

L’affaire a pris une autre tournure avec sa médiatisation dans les journaux télévisés de France Télévision (FR 3) de l’Ile de France et même au niveau national,  de ce mercredi 8 juin où un reportage de deux minutes environ (ce qui est beaucoup) a été consacré, montrant le couple victime des amendes expliquant leurs déboires et tracasseries et exhibant les différents documents du tribunal de police  ainsi que la façade de l’immeuble pavoisée du drapeau centrafricain de l’ambassade de la RCA à Paris. Même le maire du village des plaignants a été interrogé et soulevé l'obstacle des immunités diplomatiques d'une l'ambassade. 

Comme Centrafrique-Presse l’a également révélé dans sa précédente parution, le chasseur de toutes ces contraventions n’est autre qu’un certain Joseph Touangaye, grand spécialiste de fiches mensongères qui se vante ouvertement de n’avoir de compte à rendre qu’au seul Bozizé, et anciennement attaché de protocole avant d’être promu dernièrement assistant de l’attaché militaire à l’ambassade de la RCA à Paris lequel n’a toujours pas pris fonction à ce jour.

Selon nos informations, le véhicule en question aurait été assuré au nom de l’ambassade (ce qui est parfaitement illégal) mais n’a pu jamais être immatriculé en raison du refus opposé par le Quai d’Orsay à cause des nombreux véhicules répondant au nom de l’ambassade de la RCA qui ont fondu dans la nature avec des plaques et numéros précédemment octroyés et qui n’ont jamais été signalés comme n’existant plus ou ne faisant plus partie de son parc auto diplomatique. Il en est aussi ainsi de plusieurs anciens diplomates qui, rappelés à Bangui, refusent de rentrer au bercail tout en refuser de restituer leur carte de diplomate au Quai d’Orsay, ce qui complique la venue de leurs remplaçants faute d’obtention  de visas.

Rédaction C.A.P     

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers