Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 22:00

 

 

 

baba laddé gl

DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en République Centrafricaine

Contact: 70 90 92 78/ 75 20 49 36 – internewsrca@gmail.com - http://reseaudesjournalistesrca.wordpress.com

 

Bangui, 31 Janvier 2012

 

Kaga-Bandoro : 3 éléments de Baba-Ladé déférés à la maison d’arrêt

3 centrafricains reconnus avoir manoeuvré avec le chef rebelle tchadien Baba-Laddé, ont été déférés ce mardi à la maison d’arrêt de Kaga-Bandoro, a annoncé une source proche de la gendarmerie de cette ville, contactée par le RJDH.

7 autres combattants toujours de nationalité centrafricaine, sont enregistrés et maintenus à la gendarmerie, en attendant l’évolution de l’enquête. « Nous allons monter la procédure et transmettre les dossiers à la hiérarchie pour les dispositions à prendre », a expliqué notre source.

En dehors de ces éléments, on note aussi la présence de quelques ex-combattants de l’Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), mais ces derniers ont été libérés.

« Les éléments de l’APRD que nous avons enregistrés ont été libérés en vue de respecter les accords de paix et le processus de Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), censés garantir la paix dans notre pays », a expliqué notre source.

Tous ces hommes ont été rendus à la gendarmerie par les éléments d’autodéfense qui surveillent la ville depuis l’assaut conjoint des Forces armées centrafricaines (FACA) et des Forces armées tchadiennes contre Baba-Laddé dans le Nord de la République Centrafricaine.

 

Bangui : Les éleveurs peulhs se retirent du marché de PK22

 

Des éleveurs peulhs du « marché à bétail illicite » de PK 22, sur l’axe Damara, se seraient retirés pour repartir plus loin dans leurs campements à cause de l’insécurité, a appris le RJDH.

« Nous ne trouvons pas de boeufs à acheter parce que les éleveurs ont été victimes d’une menace armée des forces de l’ordre entre le 27 et le 30 janvier. Suite à cette situation, ils ont décidé de se retirer du marché de PK 22 », a expliqué un boucher pour justifier la carence accentuée de la viande de boeuf sur le marché à Bangui.

Selon les informations, il s’agit d’une mission visant à contraindre les éleveurs et les bouchers de regagner le marché à bétail officiel de PK45, aménagé par le gouvernement sur l’axe Boali.

 

Rappelons que depuis le transfert du marché à bétail de PK13 au PK45, il y a une crise entre les éleveurs, les vendeurs, les bouchers et le gouvernement.

 

Bangui : 180 kilos de poisson de mer avariés détruits par le ministère du commerce

180 kilos de poisson de mer avariés, découvert au supermarché La Corail à Bangui, ont été détruits ce matin, a annoncé Richard Césaire Kpéou Kongoli, directeur de la concurrence et de la consommation au ministère du commerce à Bangui.

Après cette destruction, le ministère envisage d’ouvrir une enquête mercredi, parce que « la tapage médiatique et les pressions administratives » n’ont pas permis de faire le travail technique approprié en vue de déterminer les responsabilités, a-t-il souligné.

« Demain, nous allons approfondir les investigations en fouillant systématiquement les entrepôts et les chambres froides de Corail et écouter son directeur général », a annoncé Richard Césaire Kpéou Kongoli qui a expliqué que dans les six sacs de poissons pourris, on pouvait remarquer 80% de poissons cassés, déclassés et avariés.

Le directeur de la région N°7 du ministère du commerce, Jean Bruno Giranone, s’est pour sa part réservé de parler de produits avariés. « Je ne peux pas confirmer si ce sont des produits avariés. Les secousses de la route peuvent être à l’origine d’une éventuelle dégradation. Toutefois les propriétaires du supermarché doivent prendre leur responsabilité pour dégager ce qui est impropre à la consommation», a-t-il relevé.

Pour Ali Issa, directeur général du supermarché Le Corail, il s’agit d’un « montage » et d’une « mauvaise publicité » à l’endroit de son établissement. « C’est depuis 30 ans que nous sommes présents dans ce pays, nous n’avons jamais fait l’objet d’une telle accusation », a-t-il souligné. Selon lui, le supermarché Le Corail dispose de plusieurs chambres froides susceptibles d’une conservation de longue durée.

Il convient de rappeler que deux vendeuses de poissons de mer ont saisi lundi le ministère du commerce pour avoir acheté des poissons de mauvaise qualité au supermarché Le Corail.

 

NDLR : Reste à savoir si les délestages chroniques de courant qui privent les chambres froides de ce supermarché n'est pas la vraie raison de ces avaries, auquel cas l'ENERCA porte aussi sa part de responsabilité dans cette situation.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation