Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 17:09

 

transport-en-Afrique.jpg

 

Radio Ndéké Luka , 06 Décembre 2011 11:45

Onze personnes, la plupart des élève, tous du village de Boutili, au PK55 route de Boali, ont été incarcérés dans les geôles de la brigade de gendarmerie de Bégoua. Ils ont été arrêtés dans la nuit de samedi 3 au dimanche 4 décembre 2011 sur ordre d’un capitaine de la gendarmerie nationale.

Selon les explications des parents des personnes incarcérés, interrogés par Radio Ndeke Luka, « tout est parti d’un accident de circulation dans ce village. Une voiture Peugeot immatriculée DA 580 UA appartenant à un membre du gouvernement, a heurté un conducteur de taxi moto et son client samedi dernier au environ de 16h30minutes dans le village».

 

Selon des sources hospitalières de l’Hôpital communautaire de Bangui, la gravité du choc reçu par le client, natif du village de Boutili, s’est soldée par la mort de ce dernier, après cinq heures de soins intensifs.

 

Les témoins de l’évènement ont affirmé que «c’est l’excès de vitesse du chauffeur de la voiture qui est à l’origine de cet accident mortel ». Une information vérifiée par Radio Ndeke Luka auprès de certains habitants du village.

 

Pris de colère, une partie de la population, dont les membres de la famille du défunt, ont manifesté ce jour-là avec l’intention d’incendier la voiture encore garée sur les lieux de l’accident et attendant le constat. Finalement, ce sont les pneus qui seront détruits.

 

Un témoin raconte la suite : « dans la soirée aux environs des 18 heures, un véhicule 4X4, rempli d’hommes en tenue, en tête desquels Rodrigue Bozizé, le Directeur général de la gendarmerie, ont envahi le village et ont commencé à arrêter les jeunes en faisant du porte-à-porte. Le chef du village a été arrêté. Même des enfants de 10 ans qui sont encore à l’école, ont été embarqués et amenés ».

 

Le capitaine et Chef de la gendarmerie nationale centrafricaine, Rodrigue Bozizé qui a conduit l’opération, a déclaré à Radio Ndeke Luka au cours d’un entretien téléphonique, que les habitants de ce village ont décidé de se faire justice et c’est pourquoi, il a décidé de leur arrestation, pour identifier les auteurs de sac du véhicule et les traduire devant la justice.

 

 NDLR : François Bozizé, pseudo président de la République; Rodrigue Bozizé, pseudo chef de la gendarmerie nationale. Les Centrafricains sont dans de beaux draps !

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers