Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 02:29

 

 

 

buste-plein-d-hematomes-de-Lerco.JPG

 

 

dos-plein-d-hematomes-de-Lerco-Dede-Sombo-justino.JPG

 

buste de Justin Dédé Sombo plein d'hématomes et de traces de coups


 

Ci-dessous, Sadate Mohamed Ali Zaoro et ses blessures à la jambe et aussi ses nombreux

hématomes sur le torse

 

 

Mohamed-Ali-Zaoro-Sadate-portrait.JPG

 

Mohamed-Ali-Zaoro-Sadate-hematomes.JPG

 

blessures-Sadate.JPG  jambe-ensanglantee-de-Sadate.JPG

 

 

certif-medical-Sadate-1.JPGcertif-medical-Sadate-2.JPGcertif-medical-Sadate-3.JPGsuite-et-fin-certif-medical-Sadate.JPG

 

 

 

 

Feu Me Goungaye avait coutume de dire que Bozizé et sa clique « considèrent toute la République centrafricaine comme leur butin de guerre ». Chaque jour qui passe lui donne mille fois raison. Depuis leur arrivée au pouvoir par les moyens que l’on sait, Bozizé et sa nombreuse progéniture, tant ceux de la première dame que ceux résultant des aventures çà et là dans la vie du soldat devenu président, certains éléments de sa garde présidentielle qui ne sont que de vrais délinquants,  n’ont d’yeux que pour la prédation de l’argent, des villas, des bagnoles et des femmes.


La mésaventure que viennent de vivre Justin Dédé Sombo et Mohamed Ali Zaoro Sadate  dans la nuit du mardi au mercredi 28 décembre 2011 avec Teddy Gbemengaina de son vrai patronyme, fils d’un ancien domestique de Bozizé déjà décédé qui a abandonné son fils à ce dernier, mais qui aime se faire appeler plutôt Teddy Bozizé et pour cause, en est une preuve supplémentaire si besoin en était.


D’après le récit du déroulement des événements à Bangui recueilli par Centrafrique-Presse de la bouche même de l’une des victimes de Teddy et sa bande, en l’occurrence Mohamed Ali Zaoro Sadate, de nationalité française et qui a réussi à prendre son vol jeudi matin pour regagner la France, lui et son ami Justin Dédé Sombo alias Lerco, ont réellement échappé à la mort.

 

Il a confirmé le déroulement de tous les faits déjà relatés par C.A.P dans sa précédente parution à savoir les passages à tabac et simulacre d’enterrement (ndlr : voir les photos des blessures et nombreux hématomes sur leurs corps ainsi que le certificat médical délivré par le médecin des urgences de l’hôpital d’Angers qui a examiné Sadate) puisque que deux tombes avaient bel et bien été préalablement apprêtées à dessein pour les y enterrer. C’est à la suite de discussions entre Teddy qui tenait à exécuter Sadate et Lerco et deux autres lieutenants et un adjudant dénommé Gboka alias « Citron » qu’ils ont eu la vie sauve.  

 

En prenant l’avion pour de paris le 22 novembre dernier pour aller passer des vacances à Bangui, Sadate Ali Zaoro fait connaissance dans l’avion avec Stéphanie Kuepper, une compatriote qui réside à Agen en France qui a été un moment la petite amie de Teddy Gbemengaina alias Teddy Bozizé qui n’est nullement un enfant de Bozizé en réalité et avec lequel celle-ci, elle l’a confirmé à C.A.P, a eu un enfant qui a actuellement 19 mois. Stéphanie a déclaré à C.A.P qu’il n’y a plus rien entre elle et Teddy et que ce dernier le sait bien pourtant. Elle a ajouté qu’elle a même interdit à Teddy de lui téléphoner et celui-ci ne fait même plus cas de l’enfant qu’ils ont eu.

 

On ne peut donc pas comprendre la subite crise de jalousie qui a poussé Teddy à vouloir la solution finale pour Sadate et Lerco et les enterrer vivant. Teddy a la réputation d’un véritable Don Juan qui aime sortir avec les filles qu’il abandonne ensuite très vite. Certaines lui ont même fait des enfants, telle Carole Yambala qui a eu avec lui un enfant de quatre ou cinq ans dont il ne s’occupe même plus. S’il doit tuer tous les garçons qui s’approchent de ces ex-copines, il ne s’en sortira pas.

 

Il est totalement inadmissible qu’après avoir failli commettre l’irréparable, prémédité deux homicides qui heureusement n’ont pas eu lieu, ce Teddy soit allé tranquillement se justifier de son agissement sur les antennes de radio Ndéké Luka en affirmant que ses deux victimes ont mérité ce qu’elles ont cherché. Les nombreuses exactions et actes de violence gratuite des éléments de la garde présidentielle et de la progéniture de Bozizé sont de plus en plus insupportables et ne doivent pas demeurés impunis. Il faut que les victimes portent systématiquement plainte devant les tribunaux.

 

Comment admettre la présence au sein d’une armée nationale digne de ce nom d’éléments qui sont de vrais délinquants dont la seule possession d’une arme de guerre entre leurs mains constitue un véritable danger pour autrui. Tous les enfants réels et adoptifs de Bozizé tels que Djodjo, Papy, Rodrigue, Kévin et Teddy, ainsi que ses ex-« libérateurs » bien connus  tels que Olivier Koudémon alias Gbangouma et bien d’autres de leurs semblables n’ont rien à faire parmi les effectifs d’une vraie armée or ils sont tous armés jusqu’aux dents. Le scandale est que malgré leurs nombreuses exactions et crimes, ils demeurent toujours impunis.  

 

Rédaction C.A.P

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers