Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 01:26

 

 

 

 

 

 

Kony

 

21-05-2012 20:36 Ecrit par Duverger com4news.com

Avec l’aide des armées américaine, Centrafricaine et Congolaise, l’Ouganda a engagé depuis quelques mois une véritable chasse à l’homme derrière Joseph Kony. Ainsi, selon plusieurs sources, le patron de l’Armée de Résistance du Seigneur vivrait déjà ses derniers jours en cavale.

Entré en rébellion depuis près de 25 ans, Joseph Kony est à ce jour présenté comme l’un des chefs rebelles les plus sanguinaires au monde. Sous un mandat d’arrêt de la Cour Pénale Internationale depuis quelques années, ce « chrétien » d’un autre genre continu jusqu’ici de commettre des exactions dans la partie Nord de l’Ouganda, au Sud-est de la Centrafrique, et même quelques fois en République Démocratique du Congo et au Sud Soudan.

C’est en 1961 dans la localité d’Odek au nord de l’Ouganda que vit le jour Joseph Kony. En 1988, il crée la LRA (Armée de Résistance du Seigneur), et entre en rébellion contre les autorités de Kampala. Comme revendication, Monsieur Kony souhaite instaurer au Nord de l’Ouganda un Etat avec une constitution fondée sur les textes bibliques, et surtout sur les dix commandements de Dieu. Lourdement armée et face à une armée Ougandaise mal formée et sous-équipée, la LRA parvient très rapidement à prendre en otage les principales villes de la partie Nord de l’Ouganda.

Mais, le péché de Joseph Kony n’est pas d’être entré en rébellion contre le régime de Yoweri Museveni ; mais plutôt, qu’il a cette particularité de ne choisir que les enfants comme combattants. Aussi, ce défenseur des dix commandements de Dieu a curieusement fait du viol et de l’esclavage sexuel ses armes fatales. Toutes choses qui ont poussé la CPI à lancer en 2005 un mandat d’arrêt contre lui. Et, jusque-là, Monsieur Kony continu son combat.

Depuis quelques mois, les Etats Unis d’Amérique ont dépêché dans la localité une mission militaire qui aux côté des armées Ougandaises, Centrafricaines et Congolaises devrait capturer ce criminel, afin de l’extrader à La Haye où il est vivement attendu ! Seulement, au terme de plusieurs mois de recherches, Joseph Kony reste miraculeusement toujours introuvable. Pour combien de temps encore ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers