Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 18:35

 

 

 

 

Bendounga

 

 

Bangui, le 05 mars 2012

 

A

 

Madame Sylvie PANIKA

Directrice de Radio NDEKE LUKA

Bangui.

 

Objet : - la mise à ma disposition de l’enregistrement de l’émission

              « Club de la Presse » du vendredi 02 mars 2012,

             -l’exercice de mon droit de réponse.

 

Madame la Directrice,

 

Le vendredi 02 mars 2012, lors de l’émission « Club de la Presse » de Radio NDEKE LUKA animée par Monsieur Hyppolite MARBOUA, deux des invités dans leurs élucubrations s’en sont vertement pris aux leaders de l’opposition politique et j’ai été nommément cité.

 

Par la présente, j’ai l’honneur de venir respectueusement auprès de votre haute personnalité solliciter une copie de l’enregistre de l’émission « Club de la Presse » du vendredi 02 mars 2012.

 

Comme l’exige la loi, je dois exercer mon droit de réponse et je vous prie de m’indiquer le jour et la date. 

 

Aussi, permettez-moi Madame la Directrice de vous marquer mon étonnement au sujet du refus de Radio NDEKE LUKA de convier le MDREC, un parti de l’opposition aux débats qu’elle anime sur ses ondes.

 

Je profite de cette opportunité pour vous rappeler les dispositions de l’ordonnance n° 05,007 du 02 juillet 2005, relative aux partis politiques et au statut de l’opposition en RCA.

 

Art. 35 : L’opposition politique est constituée d’un ou de plusieurs partis ou groupements politiques, distincts du parti ou de la coalition de partis qui soutient l’action du Gouvernement.

L’opposition politique concourt au débat politique et à l’alternance démocratique. 

 

Art. 36 : il est reconnu à tout parti politique le droit de l’opposition. Ce droit s’exerce aussi bien au sein qu’en dehors du parlement.

L’opposition a le droit de suivre l’action Gouvernementale et de la critiquer de façon objective et constructive.

 

Art. 37 : Les partis et groupements politiques de l’opposition participent, de plein droit, à la vie des institutions et des organes dans lesquels siègent les partis et groupements politiques.

 

Art. 38 : Nul ne peut faire l’objet d’une quelconque discrimination en raison de son appartenance à un parti ou groupement politique de l’opposition. Fin de la transcription.

 

J’ose croire que ce manquement grave à vos obligations sera corrigé dans les meilleurs délais. 

 

Veuillez agréer Madame la Directrice, l’expression de ma haute et sincère considération.

 

Large diffusion.

Le Président du MDREC

 

 

Démocrate Joseph BENDOUNGA

 

 

 

Bangui, le 06 mars 2012

 

A

 

Monsieur David GBANGA

Directeur Général de Radio Centrafrique

Bangui.

 

Objet : - la mise à ma disposition de l’enregistrement de  

              l’intervention du  Député KNK de Mbaïki,

             -l’exercice de mon droit de réponse.

 

Monsieur le Directeur Général,

 

Lors de ses élucubrations au sujet du chef rebelle BABA LADDE, un Député KNK de Mbaïki s’en est vertement pris à ma personne qu’il a nommément citée.

 

Par la présente, j’ai l’honneur de venir respectueusement auprès de votre haute personnalité solliciter une copie de l’enregistre de l’intervention du Député KNK de Mbaïki sur les ondes de Radio Centrafrique.

 

Comme l’exige la loi, je dois exercer mon droit de réponse et je vous prie de m’indiquer le jour et la date.

 

Je tiens à vous rappeler que par le passé, vous avez refusé de répondre à ma demande d’user de mon droit de réponse.

 

Cette fois-ci, je tiens à vous rappeler que vous n’êtes pas au-dessus de la loi et que tout refus de votre part vous exposera à des poursuites judiciaires.

 

Je profite également de cette opportunité pour vous rappeler les dispositions de l’ordonnance n° 05,007 du 02 juillet 2005, relative aux partis politiques et au statut de l’opposition en RCA.

 

Art. 35 : L’opposition politique est constituée d’un ou de plusieurs partis ou groupements politiques, distincts du parti ou de la coalition de partis qui soutient l’action du Gouvernement.

L’opposition politique concourt au débat politique et à l’alternance démocratique. 

 

Art. 36 : il est reconnu à tout parti politique le droit de l’opposition. Ce droit s’exerce aussi bien au sein qu’en dehors du parlement.

L’opposition a le droit de suivre l’action Gouvernementale et de la critiquer de façon objective et constructive.

 

Art. 37 : Les partis et groupements politiques de l’opposition participent, de plein droit, à la vie des institutions et des organes dans lesquels siègent les partis et groupements politiques.

 

Art. 38 : Nul ne peut faire l’objet d’une quelconque discrimination en raison de son appartenance à un parti ou groupement politique de l’opposition. Fin de la transcription.

 

J’ose croire que ce manquement grave à vos obligations sera corrigé dans les meilleurs délais. 

 

Veuillez agréer Monsieur le Directeur Général, l’expression de ma haute et sincère considération.

 

Copies : -M. le Ministre de la Communication.

             -Large diffusion.

Le Président du MDREC

 

 

Démocrate Joseph BENDOUNGA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion