Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 17:43

 

 

Bendounga

 

Bangui, 25 oct (C.A.P) – En route pour Douala où il se rendait pour des raisons professionnelles, le président du parti MDREC, l’opposant Joseph BENDOUNGA a été brièvement empêché de quitter le territoire centrafricain au poste frontière centrafricano-camerounais de Béloko par Claude Richard GOUANDJA ministre de la Sécurité publique qui s’est ensuite ravisé pour le laisser poursuivre son voyage.

Alors que Joseph BENDOUNGA ne fait l’objet d’aucune poursuite ni mesure judiciaire quelconque, cette interdiction, même brève, de quitter le territoire centrafricain dont il vient de faire l’objet est purement arbitraire et rappelle la véritable nature dictatoriale du régime du président François BOZIZE dont l’état de santé fait l’objet ces dernières semaines des plus folles rumeurs.

Le président et opposant Joseph BENDOUNGA a été celui qui a le premier courageusement osé saisir récemment par écrit la Cour constitutionnelle au sujet de la question de l’aptitude du président de la République telle que prévue dans l’article 34 de la Constitution compte tenu de certains faits troublants tels les fréquentes chutes et malaises plus ou moins officieux de BOZIZE et les rumeurs persistantes sur ses ennuis de santé.

Dernièrement, ces rumeurs ont contraint le conseiller en communication de BOZIZE, Henri Pascal BOLANGA à publier un communiqué de presse dans lequel il s’en prenait sans le nommer à Joseph BENDOUNGA.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique