Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 01:46

 

 

 

jojo.jpg

 

Par Europe1.fr

le 21 février 2012 à 11h07

Le plus vieux chimpanzé en captivité d'Europe est mort au parc de la Pépinière à Nancy, à l'âge de 60 ans, rapporte L'Est Républicain. Jojo était arrivé en Lorraine en 1963 en provenance de la Centrafrique, dans une structure spécialement bâtie pour lui. Il a succombé à un ulcère dans la nuit de dimanche à lundi.

Le record de longévité observé pour un chimpanzé en captivitéreste le célèbre Cheetah partenaire de Tarzan, décédé fin 2011 à 80 ans.

 

Jojo sera naturalisé et restera à Nancy

Source : www.estrepublicain.fr 20.02.12 à 16h44

Jojo, mort à l'âge de 60 ans dans la nuit de dimanche à lundi, ne quittera pas Nancy. La Ville a décidé de confier sa dépouille à un taxidermiste. Dans quelques mois, Jojo naturalisé rejoindra, au musée aquarium de Nancy, deux camarades du zoo, les ours Stanislas et Cora.

Nancy. Qui regardait vraiment qui, on ne le saura jamais. Jojo est mort à 60 ans, dans son box chauffé du parc de la Pépinière, à Nancy, emporté par un ulcère durant la nuit de dimanche à lundi.

Le plus vieux chimpanzé d’Europe en captivité n’allait plus beaucoup à la rencontre de son public. Juste un petit tour derrière les barreaux, pour prendre l’air, quand la météo le permettait. L’auguste vieillard au poil dégarni avait ralenti le geste et connaissait quelques troubles digestifs. Mais rien que de plus naturel à un âge si avancé !

Jojo a en effet battu un record de longévité, si on considère qu’un chimpanzé en captivité ne vit guère plus de 45 ans en moyenne. Un certain Grégoire est mort il y a un an et demi à l’âge respectable de 63 ans, dans un parc africain. On ne connaît guère d’autres précédents.

Jojo était en tout cas le chimpanzé le plus vieux d’Europe. Et dans quelle forme ! Ni diabète, ni tumeur, ni cécité, ni rhumatisme, malgré les millions de cacahuètes et de friandises lancées dans sa direction par tant de générations, le long de dimanches nancéiens ensoleillés.

Vlan ! Un revers de la main un peu vif sur la vitre de son box faisait sursauter le visiteur. Jojo s’amusait aussi à arroser les curieux en un long jet d’eau depuis sa bouche aux lèvres puissantes. Le chimpanzé était devenu la star de la Pépinière. Dernier témoin d’une époque où les parcs zoologiques existaient pour la seule distraction du public.

Arrivé à Nancy en 1963

Né le 28 juin 1951 en Centrafrique, Jojo a été confié à la ville de Nancy par le propriétaire d’une ménagerie de Bangui. Il est arrivé à la Pépinière en 1963 dans une structure spécialement construite pour lui, dans le creux de la montagne aux ours. Une guenon l’accompagnait. Mais elle est décédée l’année suivante d’une infection respiratoire.

Jojo est resté célibataire jusqu’à l’arrivée de Judith, en 1984. Puis vint un jeune mâle, Victor, qui ne fut jamais vraiment en contact avec lui. Victor avait une peur bleue de Jojo ! En 2003, Judith est morte empoisonnée par de l’if. Le parc zoologique était en train de changer d’âme, développant un rôle éducatif où les animaux exotiques n’ont plus leur place. En 2007, Victor a été transféré en Espagne dans un site nettement plus approprié.

Mais Jojo n’a pas suivi. Son âge déjà avancé ne lui permettait pas de faire le voyage.

Jojo, mort à l'âge de 60 ans dans la nuit de dimanche à lundi, ne quittera pas Nancy. La Ville a décidé de confier sa dépouille à un taxidermiste. Dans quelques mois, Jojo naturalisé rejoindra, au musée aquarium de Nancy, deux camarades du zoo, les ours Stanislas et Cora.

Philippe MERCIER

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers