Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 12:23

 

 

Sylvain-Ndoutinga--portrait.JPG

 

 

La République Centrafricaine fait partie intégrante des six Etats qui contrôlent le mécanisme du processus de Kimberley au monde, selon le ministre d’Etat, Sylvain Ndoutingaï

Bangui, 30 nov (ACAP)-Le ministre d’Etat en charge des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique, Président du Comité de pilotage de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE), le Lt Colonel Sylvain Ndoutingaï a annoncé que la République Centrafricaine fait partie intégrante des six Etats qui contrôlent le mécanisme du processus de Kimberley au monde, lundi 29 novembre 2010, à Bangui.

Il s’agit des Etats-Unis d’Amérique, le Canada, la Russie, l’Inde, l’Afrique du Sud et la République Centrafricaine

Cette annonce a été faite à l’occasion d’une conférence de presse pendant laquelle, le Président du comité de pilotage de l’ITIE, Lt Colonel Sylvain Ndoutingaï a fait l’état des lieux des deux dernières années de l’ITIE-RCA.

Pour le Président du Comité de pilotage de l’ITIE, Sylvain Ndoutingaï, c’est une fierté que notre pays puisse avoir ce pouvoir international de contrôler le mécanisme d’éviter qu’il y’ ait des fraudes dans le secteur minier.

Le Président du Comité de pilotage de l’ITIE, Sylvain Ndoutingaï a invité le département des Eaux et Forêts de s’inspirer de l’expérience de l’ITIE pour mettre en œuvre la traçabilité dans le secteur forestier.

Il a déclaré que l’ITIE-RCA dépend directement du Secrétariat technique international. Néanmoins, a-t-il souligné, nous avons des coopérations avec des organisations sous régionales.

Cependant, le Président du Comité de pilotage de l’ITIE-RCA, Sylvain Ndoutingaï a précisé que ce n’est pas tous les Etats de la Communauté des Economiques Monétaires en Afrique Centrafrique (CEMAC) ainsi que tous les Etats de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) qui sont membres de l’ITIE.

 

NDLR : Plus ce ministre argentier de Bozizé glose sur l’ITIE, davantage il s’en met dans la poche pour en refiler aussi à ce dernier. Que sont devenus tous les diamants arrachés de force aux collecteurs et aux bureaux d'achat de Carnot, Berbérati, Boda, Bria, Zangba et Sam-Ouandja ? Comment peut-on expliquer qu'en un rien de temps, Ndoutingaï et Bozizé soient assis sur une fortune colossale constituée d'avoirs bancaires dans des paradis fiscaux et d'un important  patrimoine immobilier ici et là. 

Toute cette campagne de communication qu’il ne cesse de développer autour de la nécessité de la transparence et de la traçabilité dans l’extraction des mines de la RCA (or, diamant et uranium notamment) n’a qu’un seul objectif : faire illusion en trompant l’opinion pour mieux se sucrer. Comme par hasard, il veut étendre aussi sa prédation au secteur forestier, autre ressource naturelle dont regorge la RCA. Le jour n'est pas loin où Bozizé et Ndoutingaï rendront des comptes au Centrafricains.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique