Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 23:05


bonne-annee

Moussa-Keita.jpg

 

APA-Conakry30-01-2010 (Guinée) Le ministre-secrétaire permanent du CNDD, la junte au pouvoir en Guinée, Colonel Moussa Keita, aurait été interpellé dans la nuit de vendredi à samedi, puis conduit dans un camp de la gendarmerie, situé au centre de Conakry, a appris APA de sources concordantes

La nouvelle sur cette interpellation alimente plusieurs causeries dans la capitale guinéenne, en raison de l’influence du Colonel Keita au sein du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) et qui est présenté comme un des proches du Capitaine Moussa Dadis Camara, le Chef de la junte, en « convalescence » au Burkina, au lendemain de la tentative d’assassinat dont il a été victime début décembre dernier.

Des sources indiquent que l’officier militaire serait « foncièrement » contre les accords paraphés le 15 janvier dernier à Ouagadougou entre le capitaine Dadis Camara et son successeur à la tête du pays, le Général Sékouba Konaté, lequel a obtenu la nomination de l’opposant Jean-Marie Doré, au poste de Premier ministre.

Le nouveau Premier ministre, qui a pris fonctions le 26 janvier, devrait conduire une transition de six mois, au cours de laquelle les textes fondamentaux seront rédigés en vue de l’organisation d’un scrutin pour élire un nouveau Chef de l’Etat.

« Moussa Kéita constituait une menace pour le processus de transition qui doit déboucher sur un retour à un ordre constitutionnel, d’où sa mise à l’écart pour le moment », indique une source militaire, qui a requis l’anonymat.

Cet officier, présenté comme un des « faucons » de la junte guinéenne sous Dadis Camara, avait mobilisé autour de lui, à la veille de la signature des accords de Ouagadougou, un groupe de gradés qui s’étaient constitués en un collectif pour réclamer vainement le retour du capitaine Dadis en Guinée.


NDLR : C'en est bien fini de l'aventure Dadis Camara si maintenant ses principaux soutiens dans le CNDD se font arrêter.
 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE