Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 octobre 2010 7 17 /10 /octobre /2010 22:39

 

 

Bozize-toudjoube.jpg

 

 

Nouvelles exclusives de la bozizie


Selon nos informations, à nouveau pris d’un malaise, le président Bozizé est encore tombé ce dimanche 17 octobre 2010 au Palais de la Renaissance aux environs de 17 heures de Bangui, au moment où il devait prendre part à la réunion hebdomadaire habituelle avec ses « tontons macoutes » et autres agents de renseignement. Selon certains témoins présents sur les lieux, la chute était assez spectaculaire et de la bave sortait même de sa bouche. On a dû l’évacuer dans une ambulance vers sa résidence de Sassara.

 

Du coup, la réunion a été interrompue ipso facto. Avant l’arrivée de Bozizé, il avait été décidé que tout soit fait pour empêcher l’ex-président Ange-Félix Patassé d’être au second tour de la présidentielle car Bozizé aurait l’intention de le nommer à l’issue des élections Médiateur de la République pour remplacer Mgr Paulin Pomodimo.

 

Toujours selon notre source, avant de s’envoler récemment cette semaine pour Luanda, Bozizé serait aussi tombé à nouveau. Si les chutes présidentielles se multiplient  à  ce rythme, quasiment chaque semaine à présent, il y a donc légitimement lieu que les Centrafricains connaissent la vérité. Le mutisme et le black-out ne sauraient constituer une réponse aux inquiétudes et interrogations que la santé de Bozizé soulève. Seul un vrai bulletin médical signé de son médecin peut rassurer. Qu’attend donc le Dr Ngaikoumon ?  

 

Il n’y a pas longtemps, la direction de propagande présidentielle de Bozizé avait cru opposer par communiqué de presse un démenti aux nombreuses informations étalées dans la presse sur  ses ennuis de santé restés à ce jour mystérieux et qui avaient même occasionné un jour sa chute alors qu’il était dans la salle de bain. Le communiqué de presse du directeur général confirmait en réalité ces informations, ce qui nous a conduits à réclamer plutôt la publication d’un bulletin de santé par son médecin personnel.  

 

Mi-septembre dernier, alors que Bozizé se trouvait à New York pour le sommet sur les objectifs du millénaire de développement (OMD), plusieurs informations de sources recoupées et confirmées ont fait état d’un malaise qu’il a eu et qui a même nécessité qu’il soit conduit dans un hôpital new yorkais. Puis il s’est rendu en Chine où rien n’a filtré sauf qu’il a dû être contraint de prendre quelques jours de repos après la fin officielle de son séjour avant de regagner Bangui.

 

Il est évident que si les ennuis de santé du président  Bozizé qui est candidat à sa succession persistent, ils remettraient en question la validité de sa candidature en tant que telle car présentant une contre-indication médicale. Cela pose aussi naturellement le problème du bulletin médical d’aptitude que doivent fournir les candidats à l’élection présidentielle à l’appui de leur dossier de candidature.

 

Bozizé a pourtant déjà annoncé à ses "tontons macoutes" qu'à partir du 1er novembre il ne voyagera plus à l'extérieur du pays. Il compte démarrer sa campagne électorale par les préfectures de l'Ouham-Pendé, la Vakaga et l'Ouham. Il a envoyé son procureur en service commandé Firmin Feindiro en Italie troquer des diamants contre un hélicoptère pour sa campagne. Il a aussi fait venir cinq contactuels français qui forment les agents de renseignements dans la salle de cinéma du palais de la renaissance de 7h à 12 h pour une durée de 21 jours.

 

Il a mis de côté en lieu sûr 1,5 milliards de francs CFA pour financer les festivités du  cinquantenaire le 1er décembre prochain. Des femmes gbaya de Bossangoa sont sélectionnées et se réunissent depuis hier à Sassara pour préparer la fête. Des pagnes avec son effigie accolée à celle de Boganda sont en impression en Chine et au Cameroun. Il veut faire du cinquantenaire le lancement de sa campagne.

 

  C'est bien 63 lots de moustiquaires imprégnés et non pas seulement 35 lots comme annoncé  par le pouvoir pour minimiser le vol, qui ont été volés par le médecin personnel de la première dame Mme Monique Bozizé. Ils étaient destinés à être distribués gratuitement mais ont été détournés par le Dr Rédeibona et revendus  à son profit personnel au Km5. Les Gbaya sont au pouvoir..!! C'est pitoyable...!!

 

 

Rédaction C.A.P

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique