Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 00:48

 

 

 

Bangui centre

 

 

Malgré la disgrâce de ses parrains Ndoutingaï et Findiro Jean Djindot continue de sévir à la CNSS

Suite aux récentes révélations par Centrafrique-Presse sur la scandaleuse gestion clientéliste et tribaliste de sieur corrompu Jean Djindot, DG de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), ce dernier a décidé de licencier sans autre forme de procès le directeur financier de la CNSS, un certain Thomas Laguerre qui est pourtant Trésorier général de SODEBOSS et celui-là même qui a parrainé Jean Djindot pour le faire adhérer à la célèbre association régionaliste. Djindot soupçonne et accuse son directeur financier d’être la source des informations contre lui révélées par Centrafrique-Presse.

Toujours selon nos informations, c’est ce vendredi 6 juillet que la lettre de licenciement de Thomas Laguerre a été portée à sa connaissance mais ce dernier a refusé d’en accuser réception arguant qu’il ne la déchargera qu’en présence de son avocat, laissant clairement entendre qu’il compte donner une suite judiciaire à cette affaire.  

Très affecté par le limogeage de son protecteur Sylvain Ndoutingaï dont les ennuis dans la bozizie vont en s’empirant, le DG de la CNSS aurait déjà prévu et préparé des enveloppes d’argent pour s’attirer les bonnes grâces d’Albert Besse, successeur de Ndoutingaï à la tête du ministère des finances. C’est encore et toujours Noel Dokaféi, le fameux homme à tout faire de Djindot, qui est censé aller remettre l’argent de la corruption au ministre des finances  Albert Besse.

La Rédaction C.A.P

 

Quand le capitaine Eugène Ngaikoisset se moque de l’arrêté d’encadrement des prix de Mme Roosalem

D’après des informations dignes de foi émanant d’une source ayant requis l’anonymat, il y a quelques jours, le tristement célèbre capitaine Eugène Ngaikoisset alias « le boucher de Paoua » a débarqué avec force, on connaît ses méthodes, auprès des agents de contrôle des prix du ministère du commerce censés veiller au respect des dispositions de l’arrêté de la ministre Maryline Mouliom Roosalem, encadrant les prix des denrées de première nécessité.

Ceux-ci avaient en effet confisqué plusieurs bidons d’huile appartenant à des revendeurs qui ne voulaient pas du tout s’en tenir aux prix fixés par la ministre. En réalité, ces bidons appartenaient à Ngaikoisset qui informé, a fait une descente musclée sur les lieux pour menacer les agents du ministère du commerce et récupérer tous ses bidons et s’en aller tranquillement en vociférant qu’il n’en avait rien à foutre de la ministre et que si les agents n’étaient pas contents, qu’ils aillent en parler à Bozizé, lequel est tenu par la barbichette par le même Ngaikoisset.  

La Rédaction C.A.P  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers