Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 23:09

 

 

 

debytenue-combat-1.jpg

 

Militaires_tchadiens432.jpg

 

 

Bangui, 17 déc (CAP) – Face à l’incapacité des Faca devant l’avancée des forces rebelles coalisées qui se sont emparé assez facilement des villes de la Vakaga, de la Haute Kotto et du Bamingui-Bangora, Bozizé et son fils se seraient adressés hier au téléphone au président tchadien Idriss Déby pour solliciter l’interventions de son armée afin de stopper l’évolution des forces rebelles.


C’est ainsi qu’on apprend que le président tchadien a ordonné un mouvement d’une vingtaine de chars et plusieurs dizaines de véhicules 4x4 surmontés de  mitrailleuses lourdes qui se sont amassés à la frontière centrafricano-tchadienne de Sido cet après-midi et aux dernières nouvelles, seraient même déjà en train de faire route vers le chef-lieu de la préfecture de la Nana-Gribizi, Kaga-Bandoro.


Selon nos informations, Bozizé aurait réussi à convaincre Déby à l’idée que l’ambition des rebelles serait de le renverser puis de s’attaquer au patron de N’djaména. Si en janvier 2012, l’armée tchadienne est venue aider les Faca à détruire les deux bases du chef rebelle tchadien Baba Laddé de Gondava et Ouandago, l’armée tchadienne n’a plus rien à voir avec ce qui se passe actuellement sur le territoire centrafricain car il s’agit d’un problème centrafricano-centrafricain. De quelle instance Idriss Déby a-t-il reçu mandat d’une intervention militaire sur le territoire centrafricain ?  C’est totalement inacceptable !


L’armée tchadienne n’a rien à faire en Centrafrique. Idriss Déby a déjà fort à faire pour éteindre l’incendie qui couve dans son propre pays sur les fronts social et syndical pour ne pas avoir à s’immiscer de manière aussi grossière dans les problèmes centrafricains.  Pourquoi a-t-il rappelé il y a deux mois à peine l’escadron de ses soldats qui assuraient la protection de son vassal Bozizé depuis 2003 si c'est pour envoyer maintenant des chars ? 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers