Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 00:45




Dadis Camara ‘’gravement’’ atteint lors de violents échanges de tirs à Conakry

 

APA – Conakry 03-12-2009 (Guinée) Le chef de l’Etat guinéen, le capitaine Moussa Dadis Camara, serait ‘’gravement atteint’’ lors des échanges de tirs nourris entendus jeudi en début de soirée à Conakry, la capitale guinéenne, selon une source sûre contactée par APA.

 

Le président guinéen serait même hospitalisé dans une clinique du camp du bataillon général à Conakry, a précisé la même source

L’aide de camp du président guinéen. le lieutenant Aboubacar Toumba Diakhité, qui serait à l’origine des échanges des tirs entre des éléments de la garde présidentielle rapprochée, les ‘’bérets rouges’’ et des gendarmes, serait en fuite vers l’ile de Kassa (10 km au large de Conakry), en compagnie d’un groupe de soldats.

 

Des éléments de la gendarmerie et de l’armée guinéenne sont lancés à leurs trousses, a expliqué la même source. Par ailleurs des mouvements d’hélicoptères sont actuellement constatés dans la capitale guinéenne..

 

Des tirs nourris ont été entendus en début de soirée à Conakry, la capitale guinéenne. Ces tirs proviendraient du camp Koundara, dans la capitale, qui servait de base au Bataillon autonome de la sécurité présidentielle (BASP), sous l’ancien régime.

 

Selon des sources non confirmées, c’est l’aide de camp du capitaine Moussa Dadis Camara qui aurait effectué une descente musclée au PM3, garnison de la gendarmerie située en plein centre de Kaloum pour libérer des ‘’bérets rouges’’ qui étaient détenus là-bas pour vol.

 

Il y aurait alors eu des échanges de tirs entre les éléments de la BASP et les gendarmes.

Le capitaine Moussa Dadis Camara se trouvait dans la capitale au moment t des faits, selon des sources contactées par APA à Conakry.

 

Guinée: le Sénégal envoie un avion pour emmener Dadis à Dakar

DAKAR (Sénégal) - Le Sénégal a envoyé à Conakry un avion médicalisé "pour emmener vers Dakar" le chef de la junte guinéenne, le capitaine Moussa Dadis Camara, "blessé" jeudi soir au cours d'une tentative de meurtre, a-t-on appris auprès d'un responsable sénégalais.

"Le Sénégal a envoyé un avion médicalisé à Conakry pour amener Dadis vers Dakar. Il est blessé, on ne connaît pas le degré et la nature de sa blessure", a indiqué à Dakar ce responsable, sous le couvert de l'anonymat.

"On est allés à Conakry, on l'a fait à sa demande" (du chef de la junte), a précisé cette source, ajoutant: "S'il peut être soigné à Dakar, il sera soigné à Dakar, sinon, il sera emmené ailleurs".

(©AFP / 04 décembre 2009 01h01)



Guinée le chef de la junte blessé par son aide de camp qui a été arrêté

CONAKRY (AFP) - 03.12.2009 21:47 - Le chef de la junte au pouvoir en Guinée depuis près d'un an, le capitaine Moussa Dadis Camara, a été blessé par balle jeudi soir par son aide de camp Aboubacar Toumba Diakité qui a été arrêté, a-t-on appris auprès d'un membre de son entourage et de sources militaires.

Le chef de la junte au pouvoir en Guinée depuis près d'un an, le capitaine Moussa Dadis Camara, a été blessé par balle jeudi soir par son aide de camp Aboubacar Toumba Diakité qui a été arrêté, a-t-on appris auprès d'un membre de son entourage et de sources militaires.

"Le capitaine Dadis Camara a été légèrement blessé par balle par son aide de camp Aboubacar Toumba Diakité qui a ensuite été arrêté", a déclaré à l'AFP par téléphone un membre du service du protocole, qui a requis l'anonymat.

Le capitaine Camara "vient de quitter le camp Samory Touré", situé dans le centre administratif de Conakry, a ajouté cette source.

De son côté, le secrétaire d'Etat guinéen Moussa Tiegboro Camara a annoncé jeudi soir à la radio d'Etat l'arrestation du "lieutenant Aboubacar Diakité dit Toumba", aide de camp du chef de la junte, sans préciser la raison de cette interpellation.

Une source militaire burkinabè, proche du président Blaise Compaoré, a déclaré au correspondant de l'AFP à Ouagadougou: "effectivement, c'est Toumba qui a tiré sur le président Dadis, mais l'état du président n'est pas critique. Apparemment, il s'en est sorti".

Auparavant, un jeune soldat membre de la garde rapprochée du lieutenant Toumba Diakité, interrogé au téléphone par l'AFP au camp Samory Touré, avait affirmé: "Toumba a tiré sur le président".

Un habitant du camp, joint par téléphone, avait assuré à l'AFP: "J'ai vu une voiture 4x4 entrer au camp, on disait +c'est le président qui est dedans, il est blessé à la tête+ et on l'a fait entrer immédiatement, pour qu'il soit soigné".

A la radio, le secrétaire d'Etat Moussa Tiegboro Camara a annoncé en direct en début de soirée: "le lieutenant Aboubacar Diakité a été arrêté". Mais ce responsable très proche du chef de la junte a refusé de préciser les raisons de cette interpellation, en évoquant un "secret d'Etat".

De nombreux témoins du massacre d'opposants, le 28 septembre à Conakry, avaient affirmé que le lieutenant Aboubacar Toumba Diakité avait donné l'ordre de tirer sur la foule.

L'organisation Human Rights Watch (HRW) avait écrit dans un rapport sur la répression sanglante du 28 septembre: "Tous les témoignages ont indiqué que les meurtres ont été exécutés par des membres de la garde présidentielle (...) et que l'officier commandant les bérets rouges dans le stade était le lieutenant Abubakar Diakité, dit Toumba".

© 2009 AFP

 

Guinée: tentative de meurtre du chef de la junte qui "se porte bien"

CONAKRY - AFP / 04 décembre 2009 00h26) Le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara, a fait l'objet d'une tentative de meurtre de la part de son aide de camp mais "se porte bien", a assuré jeudi soir son porte-parole, Idrissa Chérif, interrogé au téléphone par l'AFP depuis Dakar.

"Son ex-aide de camp, Toumba Diakité, a voulu attenter à la vie du chef de l'Etat, mais dieu merci, le président se porte bien", a assuré à l'AFP M. Chérif, peu avant 21H30 GMT.

"Le président Dadis Camara est actuellement réuni avec les différents chefs d'état-major des armées, au camp Alpha Yaya Diallo (siège de la junte, ndlr) et nous sommes en train de tirer les conclusions de cette soirée", a-t-il encore affirmé, en refusant de confirmer ou d'infirmer des informations selon lesquelles le capitaine avait été "blessé à la tête".

Le ministre a seulement indiqué que la tentative de meurtre avait eu lieu "au camp Koundara", situé dans le centre administratif de Conakry.

Le lieutenant Aboubacar Diakité, dit Toumba, "a été localisé, c'est-à-dire arrêté", a confirmé M. Chérif.

"Quand vous attaquez un chef de l'Etat, vous attaquez la sûreté de l'Etat, nous avons pris nos responsabilités: ceux qui ont voulu attenter à la vie du président Dadis seront punis à la mesure de l'acte qu'ils ont voulu poser", a-t-il encore déclaré.

"Pour l'instant, l'armée est en train de faire un ratissage", a par ailleurs déclaré M. Chérif, dans une interview accordée à la télévision France 24.

A la question "pourquoi a-t-on voulu attenter à la vie du capitaine Dadis Camara", M. Chérif a répondu indirectement: "Le président a demandé la transparence avec la commission internationale d'enquête pour savoir ce qui s'est passé au stade" le 28 septembre (au moment du massacre d'au moins 150 opposants, selon l'ONU).

"Je ne dis pas que c'est pour cette raison" qu'il y a eu la tentative de meurtre contre le capitaine Dadis Camara. "Mais sachez que le président a toujours voulu que tout soit transparent devant l'opinion nationale et internationale", a-t-il ajouté.

Interrogé sur les dissensions au sein de l'armée qui auraient affaibli le pouvoir du capitaine Camara, M. Chérif a répondu: "le chef de l'Etat (guinéen) est aujourd'hui avec tous les chefs d'Etat-majors des forces armées. Cela n'a rien à voir avec quelques individus qui ont voulu attenter à (sa) vie".

Par ailleurs, le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD, junte) a fait lire à la radio et à la télévision nationale un communiqué appelant "le peuple de Guinée au calme et à la vigilance".

"Un incident malheureux s'est produit cet après midi au camp Koundara provoqué par le lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité alias +Toumba+ au cours duquel le capitaine Moussa Dadis Camara a été légèrement blessé", a dit le commandant Kélétigui Faro, ministre secrétaire général de la présidence, lisant le communiqué.

"La situation est à présent sous contrôle", a conclu le CNDD.

©

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE