Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 02:33




 

Linternationalmagazine.com , publié le 24/11/2009

C’est la presse américaine qui a rendu publique l’information : Téodorino Nguéma Obiang, le Fils de son père le président Obiang Nguema vient de s’offrir un jet privé de 38 millions de dollars et un villa de 35 millions de dollars à Malibu.

Dans son édition du 17 novembre dernier, le New York Times révèle au grand public un nouveau "scandale financier en Guinée Équatoriale". Teodoro Nguema Obiang, ministre des forets et de l’agriculture et fils du président Obiang Nguéma s’est non seulement offert une villa de 35 millions de dollars à Malibu, mais aussi un jet privé de 38 millions de dollars pour ses déplacements - question de ne pas tout le temps être entrain de faire la queue dans les aéroports américains - Il faut ajouter que ce dernier possède aussi en territoire américain, quatre Ferraris, 2 Rolls – Royce, une bentley, 2 maybachs...

Par quels moyens Teodoro Nguema Obiang (sur la photo ci-dessus devant sa villa américaine) a-t-il pu s’offrir : une villa de 35 millions de dollars à Malibu dans l’État de Californie, un jet privé de 38 millions de dollars, quatre Ferraris d’une valeur de 1 million de dollars à raison de 250.000 dollars chacune, 2 Rolls – Royce de 700.000 dollars à raison de 350.000 dollars chacune, une bentley de 240.000 dollars, 2 maybachs de 700.000 dollars à raison de 350.000 dollars chacune ?

Pour la presse américaine, il y a pas de doute, il s’agit bien d’un cas de détournement de fonds, car même Barack Obama, président de la plus grande puissance économique au monde ou encore Nicolas Sarkozy dont le pays vient de concéder des remises de dette à la Guinée-Équatoriale ne peuvent se permettre de telles acquisitions.

Des chiffres vérifiés

Les chiffres évoqués ici ne sont en aucun cas des estimations de journalistes, mais bien des données produites et rendues publiques par une agence spécialisée américaine à savoir l’United States Immigration and Customs Enforcement qui dépend en réalité du Département de la Sécurité intérieure des États-Unis - United States Department of Homeland Security - un département de l’administration fédérale américaine créé en novembre 2002 à l’initiative du président George W. Bush, en réponse aux attentats du 11 septembre 2001. Son objectif est d’organiser et d’assurer la sécurité intérieure du pays. "C’est donc une agence dont la crédibilité ne fait l’ombre d’aucun doute puisqu’elle est chargée entre autres du contre-espionnage au sein du territoire américain", révèle le journaliste auteur de l’article.

Ce qui choque aussi les américains, c’est que le fils du président réussit toujours à se voir délivrer un visa d’entrée aux États-Unis malgré les restrictions qui sont en principe sensées être appliquées à tous ceux qui auraient des liens directs ou indirects avec la corruption, ceci conformément à une loi signée en 2004 par le président George W. Bush et renforcée par une autre votée par le Congres américain en 2007.

Depuis 1996 la Guinée Équatoriale a inscrit son nom en lettres d’or sur la liste des pays producteurs de pétrole, se classant au passage troisième pays d’Afrique Subsaharienne après le Nigeria et l’Angola. En 2007 le pétrole a rapporté environ 4.8 milliards de dollars à la Guinée Équatoriale. Un rapport du département de la justice datant du 4 septembre 2007 révèle que le Gouvernement américain croit savoir quela richesse de Teodoro Nguema Obiang provient de l’extorsion et du détournement de cette manne financière.

La mortalité infantile est passée de 10 à 12% selon l’Unicef.

Un autre rapport du département de la sécurité intérieure américain révèle que Teodoro Nguema Obiang voyage régulièrement avec plus de 1 million de dollars liquide et qu’il ne déclare pas. En temps normal, une telle faute lui vaudrait jusqu’à cinq ans de prison aux États-Unis. On apprend également que Teodoro Nguema Obiang voyage avec un passeport diplomatique bien que ses voyages aux États-Unis n’aient rien à voir avec des missions diplomatiques.

En attendant la suite des enquêtes américaines, la Guinée Équatoriale continue de pomper tranquillement son pétrole. Les trois quart de sa population vivant en dessous du seuil de pauvreté selon le rapport 2009 du Fonds Monétaire International. Pire encore la mortalité infantile est passée de 10 à 12% selon le rapport 2009 de l’Unicef.

Source : Camerouninfo.net

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE