Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 22:34

 

 

Bozize-KNK.jpg

 

 

            Analyse de la vie politique en Centrafrique !

 

Chers compatriotes, camarades étudiants, à la veille des échéances électorales :

Devrons-nous  voter pour des personnes qui nous offrent des salaires faibles pour ainsi nous maintenir dans la pauvreté ?

Devrons-nous voter pour un régime qui nous exclut dans la répartition des bourses aux ayants droit en optant pour des ressortissants de la région qui lui est favorable, à travers un directeur de Bourse du nom de FEIKERE qui ne retienne que des ressortissants Gbaya même si ces derniers ont été ajournés ou autorisés à reprendre l’année à cause des notes insuffisantes à l’admission en classe supérieure ?

Demander au ministre de l’enseignement supérieur de vérifier auprès des établissements ou fréquentent DEFEIBONA- FABRICE , SANDO -ARSONE, ANICET-WEFIO(au Mali), Guéréfio Alban(France), Seréfio Clément(Bourkina Faso), Hervé Barafio, Philémon  Kitikoua au Benin, Gervais Ndilifio au Cameroun.., pour ne citer que ceux-là pour se rassurer des combines de FEIKERE ,qui oblige ces étudiants de lui faire parvenir des relevés de notes falsifiés  et truqués afin de renouveler à ces derniers la bourse de l’Etat Centrafricain pour un partage équitable après l’attribution desdites bourses.

Comment pouvons-nous penser que Féikéré, un homme de basse moralité peut transmettre  une connaissance, et c’est à lui qu’on a autorisé la création des centres de formation ?

Devrons-nous voter pour un régime qui impose aux étudiants d’avoir comme responsable des associations estudiantines, quelqu’un qui est à la fois président sous régional du parti KNK et de l’association des étudiants ?Si c’est pas en Centrafrique ou une association estudiantine est à la fois politique ? Vérifier le cas de l’association des étudiants Centrafricains du Mali.

Devrons –nous voter pour un président qui a passé sept années sans bitumer un mètre de route ?

Devrons-nous voter pour un régime qui ne vérifie pas si des Centrafricains salariés dans des sociétés privées de la place ne sont pas déclarés à l’office pour prétendre en cas d’accident  de travail à un dédommagement ?

Devrons-nous voter pour un régime qui laisse à chaque commerçant de fixer les prix des marchandises, pourtant dans un Etat de droit seul le ministère de commerce est habileté à fixer des prix  sur l’étendue du territoire ? Il suffit de faire un  tour dans l’arrière pays pour s’en rassurer.  

Devrons-nous voter pour une opposition qui ne promet pas aux fonctionnaires l’augmentation de salaire pour ainsi garantir l’amélioration des conditions de vie à la grande majorité des Centrafricains.

Un fonctionnaire qui touche moins de cent mille francs peut garantir quel développement à ses enfants, pourra-t-il payer un poste téléviseur pour l’éducation de ses rejetons ? Dans un Centrafrique ou le kilo de sucre est, je ne sais à 1000FCFA.

Devrons-nous voter pour une opposition qui ne promet pas d’améliorer la qualité de l’eau de la SODECA, source de multiples maladies ?

Devrons-nous voter pour une opposition qui ne se rassure pas des conditions de travail des Centrafricains du secteur privé ?

Devrons-nous voter pour une opposition qui ne se rassure pas si ces salariés Centrafricains sont déclarés à l’office ou sont souvent dédommagés à la suite des accidents du travail ?

Devrons –nous voter pour une opposition qui ne critique pas FEIKERE dans sa manigance au nom du directeur de bourses en faisant humilier la Centrafrique de la mauvaise réputation que donnent ses parents Gbaya  dans des établissements des pays étrangers ?

Devrons-nous voter pour une opposition  qui ne cherche pas à mettre en exergue les conditions de vie déplorables  de Centrafricains dans l’exercice de leurs fonctions ?

Devrons-nous voter pour un régime qui ne cherche pas à encourager les éleveurs Centrafricains dans des coopératives afin de promouvoir un élevage prospère pour ainsi donner aux centrafricains un pouvoir d’achat pour la viande de bétail à moindre prix ?

Devrons-nous voter pour une opposition qui ne garantit pas aux centrafricains le rétablissement de l’électricité dans le pays. Même les pays frappés par des catastrophes naturelles ,arrivent à rétablir l’électricité chez eux, or en Centrafrique nous avons soutenu pendant cinq années un régime qui ne peut même pas répondre aux problèmes énergétiques en Centrafrique.

Pour la classe politique d’opposition qui a illustré devant tout le monde un certain nombre d’irrégularités liées au code électoral, nous vous demandons de ne pas demain contester les résultats desdites élections car vous vous êtes engagés à briguer un mandat en dépit du fait de la mascarade préméditée par Bozizé.

 

La coordination,

E-mail :tongadouka@yahoo.fr/grjeune@yahoo.fr

Tél :+1647500368

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Opinion