Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 03:15

 

 

 

Telecel

 

 

Comment Bozizé,  ses enfants et son clan ont décidé de mettre TELECEL CENTRAFRIQUE en faillite

 

 

Telecel-1.JPGTelecel-2.JPG

 

 

 

Au fur et à mesure que Centrafrique-Presse poursuit ses investigations sur ce qui s’est passé à TELECEL-CENTRAFRIQUE dans les tous derniers jours de 2011 et qui a entraîné non seulement la brève arrestation à la SRI sur ordre du tout-puissant Papy Bozizé et in fine l’expulsion de son ex-DG Lionel Coussi, elle a découvert que des choses gravissimes se sont produites depuis 2010 dans cette société dont le DG, littéralement terrorisé par les enfants de Bozizé, n’osait pas leur dire Non et les autorisait complaisamment à effectuer des opérations qui au bout du compte, mettaient progressivement en péril la trésorerie de TELECEL-CENTRAFRIQUE.

Les enfants Bozizé et de certains dignitaires de la bozizie dont la cupidité et le sens aigu de la prédation ne sont plus à démontrer comme l’ancien créateur de l’association politique Bozizé doit rester (BDR) et plus grand fichiste devant l’Eternel de Bozizé, Claude Richard Gouandja, actuellement ministre de la Sécurité qui fait assurer son intérim en cas d’absence par son fils, ont jeté leur dévolu sur cette société et se sont comportés tels de véritables gangsters.

Dans ses précédentes parutions, C.A.P a décrit en détail leur sordide procédé pour s’en mettre très vite plein les poches au détriment de cette société de téléphonie qui a dû subir leurs incessants assauts de piraterie en règle.

Les associations qui ont contribué à mettre TELECEL CENTRAFRIQUE à genou sont :

- Association des Jeunes pour l’Avenir …………   Kévin BOZIZE

- Avec Bozizé c’est plus sûr  ………………. …….  Djodjo BOZIZE

- Bureau National de la Documentation (BND) ….Claude Richard GOUANDJA

- Ministère de la Défense ………………………….  Francis BOZIZE

- Opération Pièces jaunes …………………...........   Mme NDOUTINGAÏ

Autorisée à ne bénéficier qu’une fois par mois de ce privilège, certains parrainent deux associations pour augmenter leurs marges mensuelles.

A lui seul, Jean François BOZIZE alias Djodjo, expulsé de France pour délinquance aggravée, est redevable à TELECEL-CENTRAFRIQUE de la somme de plus de 190 millions de F CFA. Le chèque qu’il a tiré pour le règlement de cette somme dans une banque de la place s’est avéré en bois. Cette somme risque de passer par pure perte et profit.

Pour se faire une idée du niveau et de la vitesse d’enrichissement qu’un individu peut se faire avec la vente des coupons de recharge de téléphone, l’exemple du modeste commerçant malien propriétaire de la principale épicerie dénommée « YAFOUE », sise au quartier Castors à Bangui est très édifiant. Cet établissement est passé d’un chiffre d’affaires de de 50 millions à plus de 300 millions de F CFA lorsqu’il a été ciblé pour être le dépôt des lots des coupons à écouler. A 25% de bonus sur les ventes, l’enjeu valait pour lui la chandelle.

 Devenu très riche depuis, ce Malien entreprend actuellement l’édification d’un immeuble de presque 10 niveaux à Bamako. On en reste sur le cul.

Le total cumulé des opérations de toutes ces associations à 60% avoisinerait les 2 milliards de F CFA. Plein pot, le seuil surréaliste des 3 milliards de F CFA aurait été franchi. On peut difficilement imaginer que le Bozizé, père de toute cette progéniture, ne soit pas informé de ces actes de banditisme caractérisé à grande échelle de ses enfants.

Toujours au sujet des enfants Bozizé, on vient d’apprendre que celui prénommé Teddy qui a prétendu  avoir « seulement corrigé un peu » Justin Dédé Sombo et Sadate Ali Zaoro lorsqu’il voulait les enterrer vivant au cimetière de Ndress après des séances de bastonnade et de torture en règle, se trouve actuellement en formation militaire au Soudan. De ce pays, il s’est même encore permis de téléphoner jeudi dernier pour laisser un message de menace sur le téléphone portable de Sadate Ali Zaoro au cas où il se hasarderait à porter plainte en France contre lui. Les militaires que Teddy avait mobilisé pour tabasser Sadate et Lerco ont été fouettés et croupissent encore en geôles sur ordre de Francis Bozizé tandis que Teddy n’a été nullement concerné par ces sanctions. Il est donc parti tranquillement au Soudan.

Quant à Justin Dédé Sombo alias Lerco, il a dû quitter précipitamment Bangui et la RCA et est actuellement en cavale quelque part. Des militaires envoyés par Papy Bozizé sont passés à deux reprises à son domicile chez son père au quartier Castor sans succès pour l’arrêter. Le prétexte pour cette arrestation serait qu’il serait en relation avec des rebelles de Baba Laddé. Une ficelle un peu trop grosse.  

Rédaction C.A.P

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Economie