Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 01:30

 

 

Bozize KNK

 

 

Exclusivité de la rédaction de Centrafrique-Presse

La réunion hebdomadaire des agents de renseignements s’est tenue le samedi 4 septembre 2010 de 16 à 17 h à Boali et a été présidée par Francis Bozizé, entouré de ses frères et demi-frères Papy Bozizé récemment rentré de France et  promu par un décret muet au grade de chef d’escadron (commandant), Franklin Bozizé, Teddy Bozizé, Rodrigue Bozizé, ainsi que les lieutenants « libérateurs » issus de la rébellion.

D’entrée de jeu, Francis Bozizé a informé l’assistance que son  père, non seulement est en mauvaise santé, mais il doit s’absenter pour aller au Rwanda et  au Bénin. Au Bénin, il s’y rend en compagnie d’une dame qui connaît des « guérisseurs » qui s’occuperont de ses soins.

Francis Bozizé a continué en affirmant que les Français tiennent à tout prix à renverser son père François Bozizé, mais que  s’ils se hasardent à aller jusqu’au bout de leur projet, lui Francis, ses frères et les ex-libérateurs déclencheront des représailles pour éliminer  physiquement  les opposants au premier rang desquels Martin Ziguélé qui selon leurs renseignements, a rencontré le Président Deby. Cette action de représailles leur permettra de garder le pouvoir.

Francis Bozizé  a ensuite déclaré que son père François Bozizé confirme  que l’information relative à la rencontre entre  Ziguélé et Deby à Ndjamena est vraie. Selon son père, cette rencontre prouve bien que désormais, Ziguélé bénéficie du soutien de Deby, parce que la mère de Ziguélé est  tchadienne. Devant cette situation, et pour éviter les conséquences fâcheuses d’une connivence entre Deby, Ziguélé et les français, son père lui a donné l’ordre à lui Francis de surveiller les éléments tchadiens de la sécurité présidentielle, avant de procéder progressivement à leur remplacement définitif.

Francis Bozizé leur a présenté une personne assise dans la salle d’attente comme un étant un membre du secrétariat de Patassé. Cette personne leur a porté la liste exhaustive des visiteurs de Patassé et de toutes les personnes qui lui téléphonent de l’étranger  et de la RCA, y compris de Bangui. Cette même personne du staff de Patassé a remis à Francis la liste des candidats à la députation investis par Patassé et leurs contacts téléphoniques, en indiquant nommément tous ceux qui sont sensibles à une approche financière avec le KNK. Francis a demandé à cette personne de lui trouver un bon contact pour faire le même travail au sein du MLPC et auprès de Ziguélé.

Pour revenir dans les grâces de Bozizé qui lui reproche d’avoir détourné plus de 125 millions de fonds spéciaux, Kocsis Ouilibona s’est redécouvert une âme de super tonton macoute. Toujours armé d’un pistolet automatique, il sillonne Bangui 24h/24 pour des soi-disant renseignements, et passe son temps à de longs conciliabules avec les mercenaires disséminés dans des auberges et des villas privées à Bangui.

L’ambassadeur Oguéré à Yaoundé a reçu pour mission de surveiller et de diviser par tous les moyens l’électorat MLPC au Cameroun.

Il faut noter qu’après la réunion, Francis tient toujours une seconde réunion en privé avec ses frères et les libérateurs. 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique