Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 23:58

 

 

-beac.jpg

 

 

Source : Gabon Matin 13-04-2011

On s’achemine vers le procès des fonctionnaires gabonais impliqués dans le scandale financier qui a éclaboussé la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) en octobre 2009. Selon le quotidien "Gabon Matin", le premier cabinet d’instruction du tribunal de première instance de Libreville a tranché et les «les éléments du dossier communiqués aux prévenus sont sans appel», pour deux fonctionnaires notamment.

Le premier cabinet d’instruction du tribunal de première instance de Libreville a rendu ses conclusions. Plusieurs fonctionnaires gabonais impliqués dans le scandale financier de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) seront présentés à la justice, a rapporté le quotidien "Gabon Matin" du 13 avril.

L'ancien comptable du Bureau extérieur de la BEAC à Paris de 1992 à 2009, Armand Brice Nzamba, en détention provisoire depuis le 6 octobre 2009, sera jugé pour «abus de confiance aggravé, faux et usage de faux», a indiqué le journal. Son épouse, quant elle, sera présentée devant la justice pour «recel». «Elle devrait s’expliquer au tribunal sur la provenance des fonds destinés à la gestion des multiples sociétés de son époux», souligne le quotidien.

Incarcéré depuis le 13 juillet 2010, l’ancien directeur de la comptabilité au siège de la banque à Yaoundé, au Cameroun, Maurice Moutsinga, quant à lui, a sera jugé pour «complicité, abus de confiance aggravé et recel», selon le journal pro-gouvernemental.

 «En revanche, les autres ressortissants gabonais citées dans cette affaire pour avoir profité des fonds issus de cette pompe à finances hors normes, s’en tirent à bon compte. Des non-lieux ont été requis. L’instruction a démontré, après leurs auditions et des enquêtes minutieuses menées aussi bien à Paris, Yaoundé, Libreville et autres, qu’ils (ces compatriotes) ignoraient que les fonds remis ou versés dans leur compte par (…) Armand Brice Nzamba, avaient une origine frauduleuse», a affirmé Gabon matin.

Les résultats de l'enquête menée au sein de la banque depuis la mise en lumière de ces malversations, ont relevé qu'entre 2004 et 2009, 16,5 milliards de francs CFA ont été détournés au bureau parisien de la Beeac au profit de 139 personnes. Ces sommes ont été détournées «au moyen de chèques, virements, retraits en espèces et titres de transport» frauduleux, selon ce rapport d’enquête.

L’ancien gouverneur de la BEAC, Philibert Andzembe, avait été démis de ses fonctions le 17 janvier 2010 et remplacé par l’Equato-guinéen Lucas Abaga Tchama, qui était, selon certaines sources, venu évoquer à Libreville le 29 janvier de cette année, le cas des fonctionnaires gabonais avec le président Ali Bongo. On ignore toujours, cependant, quel sera le sort de Philibert Andzembe.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers