Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 01:21

 

 

 

Gbagbo ADO 2eme Tour-copie-1

 

 

La secrétaire générale de la présidence gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été reçue en audience le 27 avril à Abidjan par le président ivoirien, Alassane Ouattara. Les questions liées au statut réservé à l'ancien président Laurent Gbagbo étaient au centre de cet entretien.

Porteuse d’un message du président gabonais, Ali Bongo, à son homologue ivoirien, La secrétaire générale de la présidence gabonaise, Laure Olga Gondjout, a été reçue en audience le 27 avril à Abidjan par le président Alassane Ouattara.

«Nous avons abordé les questions qui portent sur le statut réservé à l'ancien président Laurent Gbagbo. Il a, pendant plusieurs années, dirigé ce pays. Donc il faut pouvoir lui conserver une certaine dignité et respecter ses droits», a indiqué l’émissaire du président gabonais au terme de cette audience.

Laurent Gbagbo, arrêté le 11 avril par les forces armées de son rival Alassane Ouattara après quatre mois de bras de fer autour du fauteuil présidentiel, est en résidence surveillée à Korhogo, dans le nord de la Côte d'Ivoire.

«J'ai apprécié les conditions dans lesquelles il se trouve», a poursuivi Laure Gondjout, qui a également salué les engagements du président Alassane Ouattara en faveur de la «réconciliation nationale indispensable pour que la Côte d'Ivoire retrouve le chemin du développement socio-économique».

Le président Alassane Ouattara dont l'investiture officielle est annoncée pour le 21 mai a décidé de créer «d'ici deux semaines», une commission «vérité et réconciliation» à l'image de ce qui a été fait en Afrique du Sud. Par ailleurs, la secrétaire général de la présidence gabonais a relevé «la qualité des relations séculaires» entre le Gabon et la Côte d'Ivoire avant de conclure que son pays « a toujours été présent aux côtés de la Côte d'Ivoire et continuera à le rester».

Membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies, le Gabon a voté, le 30 mars, en faveur de la Résolution 1975 visant à régler pacifiquement la situation en Côte-d'Ivoire et sommant Laurent Gbagbo de quitter expressément le pouvoir. Dans un communiqué daté du 12 avril, le Gabon s’est prononcé sur le dénouement de la tension politique en Côte d’Ivoire, déclarant à cet effet, avoir pris acte du retrait du président sortant Laurent Gbagbo et appelant le président Alassane Ouattara à la réconciliation nationale et au pardon.

Source : french.cri.cn  28-04-2011   

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers