Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 16:55

 

 

 

 

Faca.jpg

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 19 Avril 2012 13:59

La force Tripartite République Centrafricaine, Soudan et Tchad vient d’essuyer une  attaque. Cela s’est produit le 18 avril 2012. Une frappe intervenue dans leur base d’Amdafock-Soudan (65 kilomètres de Birao nord de la RCA) et perpétrée par des rebelles soudanais appelés « Toro-boro ».

Le bilan de cette attaque selon des sources de Radio Ndeke Luka, ferait état de 11 militaires centrafricains dont 2 officiers, 2 civils et au moins 65 autres militaires soudanais.

D’après ces sources l’ « attaque en question a eu lieu dans l’après-midi. Et, ces militaires ont été surpris par les assaillants lourdement armés : au moins une cinquantaine de véhicules de combat ont été déployés contre 14 pour la force Tripartite ».

L’objectif des assaillants a été « de récupérer tous les équipements militaires de cette force nouvellement installée pour sécuriser l’afflux massif des rebelles dans ces pays », ont indiqué ces sources.

« Alertée, l’Armée soudanaise aurait pilonné la base de cette force afin de déloger les rebelles. C’est ainsi que le bilan de cette attaque a été revu à la hausse », ont mentionné ces sources.

L’annonce de la nouvelle a endeuillé plusieurs familles à Bangui. Elles ont pris d’assaut les grands hôpitaux de la ville pour attendre et récupérer les dépouilles. C’est finalement à la morgue du Centre Hospitalier Universitaire de Bangui (CNHUB) que les dépouilles ont été admises. Un dispositif militaire été mis en place pour empêcher tout parent d’avoir accès aux corps.

Le président de République François Bozizé, son gouvernement et le premier citoyen de la ville de Bangui Nazaire Guenefeï Yalanga ont effectué un déplacement à la morgue de cet hôpital pour consoler les familles. Une occasion de remettre les corps à ces familles.

A titre de rappel, les 3 pays constituant cette force avaient déployé 80 soldats chacun pour la sécurisation de leurs frontières en proie à l’insécurité grandissante.

 

Birao : 11 soldats centrafricains tués

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en République Centrafricaine

 

Contact: 00 236 70909278 – rjdh.car@gmail.com - http://reseaudesjournalistesrca.wordpress.com

 

Au total 11 soldats centrafricains ont été tués mardi à Amndafok, au nord de la République centrafricaine, à la frontière avec le Soudan, a appris le RJDH de sources militaires.

Il s’agit des hommes faisant partie de la force tripartites Centrafrique-Tchad et Soudan basée à Birao pour surveiller les frontières des trois pays. Les informations disponibles révèlent que les victimes auraient été tuées dans un bombardement de l’armée soudanaise.

Une source proche du ministère centrafricain de la défense, l’armée régulière du Soudan dans la traque des rebelles auraient commis « une erreur de cible ».

Tous les corps ont été transférés hier à la mordue de l’hôpital général de Bangui. Pour le moment, environ 9 blessés sont admis à l’hôpital militaire du camp Fidèle Obrou à Bangui.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation