Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 02:25

 

 

 

Bozizé KNK ridicule

 

 

Bangui, 18 avril 2011 (C.A.P) – C’est tard dans la soirée de ce dimanche que d’après les termes d’un décret présidentiel lu sur les antennes de la radio Centrafrique que Bozizé a reconduit le Premier Ministre sortant  Faustin Archange Touadéra qui lui avait remis la démission de son gouvernement au lendemain de son investiture le 15 mars dernier.

Le moins qu’on puisse dire est que cette reconduction du même individu plus d’un mois après l’investiture de Bozizé est la preuve que celui-ci a dû incontestablement éprouver toutes les pires difficultés du monde pour désigner un Premier Ministre autre que l’ineffable et inexistant Touadéra. Il est vrai que pluieurs personnalités contactées par Bozizé pour cette fonction se sont tout simplement débinées.

Plusieurs noms de personnalités avaient en effet été égrenés pendant ce mois d’attente où toutes les spéculations et divers pronostics étaient avancés mais plus Bozizé tardait à se décider, plus le choix de reconduire Touadéra s’imposait à lui comme seule possibilité pouvant lui permettre d’échapper aux pressions de son directeur de campagne électorale et non moins ministre d’Etat chargé des mines, le sulfureux et corrompu Sylvain Ndoutingaï  qui rêvait d’être nommé PM mais dont la longévité et la seule présence au gouvernement sont devenues  sources de difficultés pour Bozizé.

Beaucoup de parrains et soutiens de Bozizé dont certains chefs d’Etat de la sous-région et même Paris, n’ont pas hésité à lui conseiller depuis fort longtemps d’écarter Ndoutingaï de son entourage en raison de nombreuses casseroles qu’il traîne aux pieds et surtout sa gestion du dossier uranium de Bakouma avec AREVA mais Bozizé est têtu et très tiraillé entre garder à tout prix celui qui a fini par s’imposer à lui comme son grand argentier et le complice détenant plusieurs de ses secrets mais aussi celui qui ayant tissé ses réseaux et recruté ses propres miliciens, rêve de plus en plus de se voir un jour à la place du khalife.

De ce fait, Ndoutingai ne s’est pas attiré que de la sympathie dans le clan familial de Bozizé. C’est un secret de polichinelle qu’il est à couteau tiré avec le rejeton et non moins ministre délégué auprès de son père chargé de la défense, Francis Bozizé et sa génitrice de mère qui n’est autre que Mme Monique Bozizé dont le seul rêve est aussi de voir le plus rapidement possible Ndoutingaï être mis aux arrêts. On le voit, l’a confiance règne dans la bozizie.

Le choix opéré par Bozizé de reconduire Touadéra créera  inévitablement un fort sentiment de frustration chez Ndoutingaï dont nul ne peut présager de la réaction dans les prochains jours. S’étant énormément investi au KNK et dans la campagne électorale pour assurer toutes les victoires frauduleuses de ce parti et surtout celle de son candidat à la présidentielle dès le premier tour, sa déception n’en serait que compréhensible mais sans doute dure à avaler.

Quelle place lui réserve désormais Bozizé dans sa galaxie ? Demeurera-t-il au gouvernement et toujours au très convoité ministère des mines ou sera-t-il muté ailleurs ? On le saura dès la formation du troisième gouvernement de Touadéra dont il n’y a du reste rien à en attendre. Contraint de désigner un PM par défaut, c’est-à-dire faute de mieux, Bozizé envoie encore un très mauvais signal au pays cela signifie clairement qu’on va continuer à faire du sur place. Au sortir du DPI, au lieu de désigner un nouveau PM pour tenir compte des recommandations de cette assise nationale et faire avancer les choses, il avait déjà malheureusement choisi de reconduire Touadéra. Le voilà qui le reconduit pour la troisième fois dans les mêmes fonctions. Il en assumera les conséquences.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique