Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 01:31

 

 

poste-de-recensement-electoral.jpg

 

radio Ndéké Luka Samedi, 23 Octobre 2010 15:42

A quelques jours de la clôture de ces opérations, presque tous les postes de recensement dans les huit arrondissements de Bangui étaient quasiment déserts. Aucun poste n’a enregistré plus 1000 personnes.  Si ces opérations n’ont pas connu un succès dans certains arrondissements de Bangui, à Bruxelles dans le 2ème arrondissement, les agents recenseurs ont pu enregistrer beaucoup de personnes grâce une méthode que leur coordination à mis en place : Le recensement allant de porte par porte.

 

 Les opérations du recensement électoral en République centrafricaine ont été définitivement closes  depuis le 21 octobre dernier sur tout le territoire centrafricain.

 

Ces opérations entamées depuis le 22 septembre, ont de manière générale connues plusieurs difficultés, entre autres des cas de fraudes, des mécontentements des agents recenseurs et une faible mobilisation de la population. Malgré tout, la Commission Electorale Indépendante (CEI) estime à au moins 70% de réussite, ces opérations.

Selon Rigobert Vondo, Rapporteur Général de la CEI, le bilan des opérations de recensement électoral est positif sur toute l’étendue de Centrafrique. « On peut l’estimer à au moins 70% », a-t-il affirmé à Radio Ndeke Luka.

Fulgence Zeneth, coordonnateur de l’Observatoire National des Elections a, quant à lui, précisé que le bilan n’est pas totalement satisfaisant. Si une faible mobilisation de la part de la population est enregistré, c’est parce que les leaders des partis politiques ne se sont pas impliqués dans les sensibilisations.

Mais Martin Ziguélé, Président du MLPC, Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC), si la population n’est pas suffisamment sensibilisée par les partis politiques, c’est parce que les médias publics ne leurs sont pas ouverts.

Bien que le recensement ait pris fin, certains agents recenseurs continuent de hausser le ton pour revendiquer leurs per diems, à l’exemple de ceux du 5ème arrondissement de Bangui qui ont manifesté leur mécontentement le 22 octobre.

Jusqu’à présent, certains agents recenseurs détiennent encore les listings par devers eux.

 

 

NDLR :  Rien n'a été fait pour qu'il n'en soit pas ainsi. La CEI est en train d'imploser. Un éminent membre d'un parti de l'opposition, le vice-président Crépin Mboli-Goumba vient de démissionner avec fracas et d'autres représentants de l'opposition vont vraisemblablement faire comme lui bientôt. Les jours du vrai faux pasteur et truand de président de la CEI Joseph Binguimalé sont semble-t-il comptés. Bozizé refuse de signer un nouveau décret portant découpage des circonscriptions aux législatives et s'entête dans sa propension à dicter sa propre loi au lieu de rechercher une préparation consensuelle des élections. Bref, toutes les conditions sont apparemment réunies pour que les élections en Centrafrique qui devaient se tenir le 23 janvier 2011 soient encore reportées au calendes grecques du fait du blocage de Bozizé et de l'incompétence et la mauvaise gestion de la CEI par le malhonnête Binguimalé.    

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique