Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 00:16

 

 

Bozize171108275-copie-1.jpg

 

 

 Nouvelles de la bozizie

 

A la suite des révélations faites par Centrafrique-Presse sur la réunion tenue à Boali par Bozizé et ses « tontons macoutes », celle de vendredi dernier 30 avril a eu lieu non plus à Boali mais plutôt à Sassara dans la villa où sont entreposées des centaines de motos importées de Chine pour sa campagne. Leurs délibérations et échanges sur les renseignements de la semaine les ont conduits à prendre les décisions suivantes :

1°) - Des dizaines de jeunes originaires de l'Ouham-Pendé qui ont déjà été recrutés pour semer des troubles dans les centres de vote le jour des élections seront envoyés dans cette région malgré le report des élections pour se fondre dans la population et attendre les prochaines échéances pour passer à l'action. Bozizé a dit que c'est la seule région qui lui cause des soucis et il faut que les résultats des bureaux de vote de l’Ouham-Pendé soient invalidés pour « fait de troubles » le jour du scrutin.

2°) - Il a été demandé aux agents de renseignements d'utiliser les noms de code suivants pour désigner leurs cibles. C’est ainsi, "Zambie" est le nom de code recommandé pour parler de ZIGUELE, "Tahiti" pour parler de TIANGAYE, et "Palestine" pour parler de PATASSE.

3°) - Des décaissements très importants ont été opérés ces jours-ci en espèces au Trésor Public par Joël Moidamse Sinféi, chef de cabinet particulier de Bozizé, sur le chapitre budgétaire "sécurité". Ainsi il y a quelques jours, il s'est fait remettre deux jours de suite en espèces, la somme de cinq cent millions de francs CFA, soit au total 1milliard de francs CFA pour des prétendus besoins de sécurité. Ces décaissements ont été effectués sous la supervision directe du général Guillaume Lappo, nommé il y a peu DG du trésor pour les besoins de cette cause, et le Trésor Public tient un programme spécial pour ces décaissements à Moidamsé Sinfei.

Bozizé a ordonné que 250 millions de F CFA soient remis à son fils Francis afin que ce dernier remette 125 millions de F CFA à  Jean-Claude Ngouandja pour financer l’association politique BDR (Bozizé doit rester) et les autres 125 millions de F CFA au siège du KNK. Francis a refusé de remettre les fonds du BDR occasionnant la révolte ces jours-ci des activistes du BDR. Il a préféré financer les activités d’Apôtre YAKOTA le « tonton macoute » qui est leur antenne chargé de "traiter" le quartier SARA.

Elie Ouéfio qui a reconstitué ses antennes disséminées à l'intérieur du pays, devient maintenant la 7ème antenne de renseignements. Chaque équipe bénéficie de 3,6 millions de francs CFA de Joel Sinféi par semaine, ce qui fait un total de 25, 2 millions de F CFA par semaine.

Ngaïkoïsset affirme avoir intercepté ces jours-ci une communication au thuraya entre Abdoulaye Miskine et un certain Sara, prénom de son Florent, ce qui fait qu'il a mobilisé ses propres indicateurs pour rechercher ce jeune au quartier Sara. Ngaikoisset y descend personnellement toutes les nuits à partir de minuit pour ses recherches.

Une opération "Koudoufara" est en préparation pour tenter d'acheter les candidats de l’opposition aux législatives.

 

Bozizé a fait établir la liste de tous les GP radiés qui fréquentent Patassé pour les éliminer en douce.

 

 

NDLR : Toutes ces informations que Centrafrique-Presse publie en exclusivité comme d’habitude et dont l’authenticité ne fait aucun doute sont d’une gravité extrême. Saigner le Trésor public national pour le financement de la campagne du candidat François Bozizé est un crime économique passible de la haute cour de Justice. Il importe que les Centrafricains en mesurent clairement la portée. Dans un contexte national fait de sinistres divers, où végètent les fils du pays, où des centaines de milliers d’enfants centrafricains meurent de famine et de malnutrition sévère, il est proprement scandaleux que soient décaissés du Trésor public 125 millions de F CFA pour financer les activités d’une association politique dénommée Bozizé doit rester (BDR) qui bat campagne pour que le dictateur sanguinaire rempile encore cinq ans à la tête du pays, et que 125 autres millions de F CFA soient donnés au siège du KNK.

Avec 250 millions de F CFA, on peut par exemple doter les hôpitaux de Bangui de plusieurs appareils d’hémodialyse ou de mammographie afin de soulager la peine des Centrafricains contraints de se rendre chaque fois dans les pays voisins pour se faire soigner. C’est déjà le Trésor qui lui avait permis d’acheter l’épave du Hercules C 130 qui est toujours en réparation au Portugal. Si cette hémorragie du Trésor que fait subir au pays Bozizé ne suscite pas immédiatement l’indignation et la révolte des Centrafricains pour qu’ils décident de ne pas attendre jusqu’à la tenue des élections mais de passer à l’action pour le chasser maintenant, ce sera à désespérer d’eux. Quel seuil de prédation faudrait-il que Bozizé atteigne avant de déclencher la colère des Centrafricains, en ce moment où il est en train de manœuvrer pour faire proroger son mandat qui expire le 11 juin.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique