Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 02:00


bonne-annee

Cemac-si-ge.jpg

 

Source : lanouvelleexpression.info Mercredi, 20 Janvier 2010 08:06

 
Selon nos informations, les autorités centrafricaines doivent en partie la réussite du dixième sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) au Cameroun. Bien qu’il soit difficile de se prononcer avec exactitude sur le montant de l’enveloppe, des sources proches des centres de décisions au Cameroun et en Centrafrique rapportent que Paul Biya aurait ordonné le déblocage d’une importante enveloppe au profit de la République centrafricaine, question de permettre aux dirigeants de ce pays frère et voisin de mieux se préparer pour accueillir les chefs d’Etat de la Cemac, leurs délégations ainsi que des invités spéciaux.

Une dotation décidée lors de la visite effectuée à Yaoundé en début décembre 2009 par le président centrafricain François Bozizé Yagovounda. Un geste de solidarité Sud-Sud qui n’est pas le premier, puisque déjà lors du dialogue inclusif centrafricain il y a un peu plus d’un an, une somme évaluée autour d’un milliard de francs Cfa avait été mise à la disposition des autorités de ce pays. Sauf qu’au regard du succès qu’a connu ce sommet, des analystes politiques ont tôt fait de conclure que le chef de l’Etat camerounais aurait par cet acte, décidé de soutenir implicitement le président Bozizé candidat à sa propre succession cette année.

Du coup, le beau-frère des Camerounais par ailleurs l’ex- président centrafricain Ange Félix Patassé aurait diversement apprécié cette aide du «grand frère », d’autant que ce dernier qui revient d’un exil de sept au Togo n’a jamais pardonné à Bozizé de l’avoir débarqué du pouvoir au terme d’une insurrection armée avec la complicité active du Tchadien Idriss Déby Itno et alors que le Cameroun se contentait d’une neutralité plutôt diversement appréciée.

Pendant que divers candidats fourbissent leurs armes pour la prochaine présidentielle, l’actuel chef de l’Etat a récemment frappé un grand coup, non seulement en accueillant avec succès le dixième sommet de la Cemac, mais aussi, avec l’arrestation quelques jours plutôt au Tchad d’un chef rebelle, en l’occurrence, le colonel Charles Massi, président du Bureau politique, la Convention des patriotes pour la justice et la paix (Cpjp), opération qui serait abondamment appuyée, coté renseignements, sur l’expertise camerounaise.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE