Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 21:41

 

 

 

Yaounde_Biyem-Assi_.jpg

 

 

8 octobre 2011 Juliette Abandokwe

 

Dans le cadre de l'élection libre et transparente du 9 octobre 2011 

"Fermeture des commerces, et interdiction de circuler sauf pour des urgences médicales"

"La circulation des personnes et des biens par voies routière, ferroviaire ou aérienne est interdite du 8 octobre à partir de 18 heures au 9 octobre 2011 à 18 heures”, selon un arrêté ministériel, qui précise aussi que “les frontières nationales sont fermées 48 heures avant le jour du scrutin. Elles sont rouvertes le lendemain de la clôture du scrutin."

Cameroon borders closed 48 hrs before election; all air, road & rail travel banned from 6pm on Oct 8 to 6pm, Oct 9 

Avec des électeurs menacés aujourd'hui de représailles s'ils ne votent pas pour Paul Biya, et des distributeurs de tracts disparus depuis des jours dans l'obscurité assassine d'une cellule puante et délabrée, l'ampleur de la fraude massive qui se prépare au Cameroun depuis deux ans, avec l'intention manifeste de violer une fois de plus dans la violence et la terreur le droit à l'auto-détermination du peuple camerounais, l'augmentation exponentielle de ces dernières semaines de multiples atteintes aux droits de l'Homme (arrestations, passages à tabac, tortures, racket des forces de l'ordre) expose ouvertement la guerre que Paul Biya a déclaré au peuple Camerounais.

Une question très lancinante se pose: Où est la communauté internationale, où est l'ONU, où est l'Union Européenne?

En pensant à l'intervention militaire française en Côte d'Ivoire, avec le soutien des forces onusiennes, des Etats-Unis, avec l'issue que nous connaissons, tout porte à prouver une fois de plus que la communauté internationale ne s'intéresse purement qu'à ses intérêts économiques.  

Les souffrances du peuple Camerounais n'intéressent pas les Gendarmes du monde! 

De fil en aiguille, il est à pressentir nettement que la communauté internationale dont nous parlons, se prépare à valider implicitement la victoire annoncée de Paul Biya. 

Qui valide les activités d'un criminel contre l'Humanité, se rend automatiquement co-responsable de ces crimes, d'autant plus s'il a lui-même commis des crimes contre l'Humanité sur le même territoire. 

L'IMPUNITE OMNIPRESENTE AU CAMEROUN, VALIDEE A L'EXTERIEUR, EST INTOLERABLE  

Mis à part la continuation des efforts de la société civile camerounaise dans la recherche d'une organisation efficace, l'opinion publique africaine et mondiale doit exiger clairement des comptes aux leaders de cette communauté internationale, et doit exiger, en ce qui concerne le Cameroun en particulier, que l'Etat français soit traduit devant un Tribunal en vertu de ses graves crimes contre le peuple Camerounais de 1958 à nos jours,  et que soit arrêté immédiatement tout soutien et facilitation des séjours de Paul Biya à l'étranger. 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE