Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 05:46

 

 

bonne-annee-2013.JPG

 

 

En République centrafricaine, l’heure est à l’inquiétude. La rébellion centrafricaine a de nouveau réclamé, le 31 décembre, le départ du président François Bozizé. Par ailleurs, la coalition de la rébellion de la Seleka a affirmé vouloir prendre la ville de Damara, à 75 km au nord de Bangui, malgré les appels au dialogue de Paris et malgré la mise en garde du président tchadien.


Idriss Déby, président en exercice de la communauté économique des états de l’Afrique centrale (Ceeac) a rappelé, lundi, dans un communiqué, que la Ceeac est décidée à empêcher, à tout prix, toute action militaire au-delà de Damara.

 

C’est dans ce contexte d’inquiétude et d’insécurité que le président Bozizé devait prononcer ses vœux pour l’année 2013.

 

A Bangui, entretemps, les habitants de la capitale centrafricaine passaient, quant à eux, un réveillon très particulier. L’ambiance y est toujours très tendue – 600 militaires français y sont maintenant déployés – et les habitants sont restés confinés chez eux, notamment à cause du couvre-feu, en souhaitant, pour 2013, que « leur pays soit en paix ».

 

 

NDLR : Pour une fois, Bozizé ne pouvait plus comme il a toujours eu l'idée saugrenue de le décider, d'ordonner aux Centrafricains de prier et de jeûner ce 31 décembre 2012 pour leur pays. 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers