Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 03:36

 

 

 

Joseph-Kony-et-ses-lieutenants.JPG

 

AFRICAN UNION

UNION AFRICAINE1

UNIÃO AFRICANA

 

Addis Abéba, Éthiopie, B.P: 3243 Tél.: (251‐11) 5513 822 Télécopie: (251‐11) 5519 321

Adresse électronique: situationroom@africaunion.org

 

COMMUNIQUÉ

 

L'UNION AFRICAINE NOMME UN ENVOYÉ SPÉCIAL SUR LA QUESTION DE L’ARMÉE DE RÉSISTANCE DU SEIGNEUR

 

Addis Abéba, le 23 novembre 2011: Le Président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, a, aujourd'hui, nommé M. Francisco Caetano José Madeira, Représentant spécial en charge de la Coopération contre le Terrorisme et Directeur du Centre africain d'Étude et de Recherche sur le Terrorisme (CAERT), qui est basé à Alger, comme son Envoyé spécial sur la question de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA). M. Madeira assumera cette responsabilité cumulativement avec ses fonctions actuelles.


Cette décision participe de la mise en oeuvre de l'Initiative de coopération régionale contre la LRA dirigée par l'UA (ICRLRA). Cette Initiative a été lancée dans le but de mettre un terme aux activités déstabilisatrices et aux atrocités commises par la LRA. Ces dernières années, ce groupe a élargi ses activités, se déplaçant de l'Ouganda, où il a, à l'origine, commencé ses attaques, vers le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo (RDC) et la République centrafricaine (RCA). La LRA continue de commettre des atrocités contre des civils innocents, en particulier les enfants et les femmes, y compris des enlèvements, des assassinats, des mutilations, des incendies et pillages de villages, et la destruction gratuite de moyens de subsistance, entraînant ainsi des déplacements massifs de populations et une crise humanitaire aiguë.


Lors de sa réunion tenue le 22 novembre 2011, le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l'UA a autorisé la mise en oeuvre de l’ICRLRA, notamment l'établissement des composantes clés de l'Initiative, à savoir: le Mécanisme conjoint de coordination (MCC), comprenant les Ministres de la Défense des pays affectés et présidé par le Commissaire de l'UA à la Paix et à la Sécurité, qui sera basé à Bangui, en RCA; la Fore régionale d’intervention (FRI), composée d'unités fournies par les pays affectés; et le Centre d’opérations conjoint (COC), qui fait partie de l’Étatmajor de la FRI, à Yambio, au Soudan du Sud. Le CPS, qui a souligné que la protection des civils sera intégrée dans toutes les opérations prévues, a également déclaré la LRA groupe terroriste, conformément aux instruments pertinents de l'UA.


En sa qualité d'Envoyé spécial, M. Madeira, en consultation avec les pays affectés, assurera la coordination politique et stratégique d’ensemble de l'opération contre la LRA. Il contribuera aussi à la mobilisation d’une assistance pour les victimes des atrocités de la LRA, la reconstitution de communautés brisées et la réhabilitation des zones affectées. Il interagira avec tous les partenaires de l'UA, tant bilatéraux que multilatéraux, qui contribuent aux efforts visant à mettre un terme aux atrocités de la LRA.

 

 

Une force spéciale africaine contre la LRA


Radio Ndéké Luka Mercredi, 23 novembre 2011 13:02


Mise en place d’une force spéciale africaine pour lutter contre la LRA. C’est la décision prise hier mardi par l’Union Africaine à l’issue d’une réunion de son Conseil de paix et de sécurité.  Le commandement de cette force spéciale sera installé au Sud Soudan. On ignore pour le moment combien d’éléments composeront la force et quels sont les pays qui enverront des soldats.


En outre l’UA a décidé au cours de cette même rencontre de classer comme «organisation terroriste» l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), groupe rebelle ougandais accusé de meurtres, de viols et d’enlèvements d’enfants en Afrique centrale et de l’Est.


C’est la première fois que l’Union africaine désigne comme «terroriste» une organisation. Cette annonce fait suite à la décision prise par le président américain Barack Obama d’envoyer une centaine de conseillers militaires dans la région pour soutenir les pays d’Afrique centrale qui pourchassent le chef de la LRA, Joseph Kony, et d’autres chefs rebelles.


«Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA a décidé de déclarer la LRA groupe terroriste, et demande au Conseil de sécurité des Nations unies de faire de même», a déclaré Ramtane Lamamra, commissaire au Conseil de paix et de sécurité, à l’issue d’une réunion consacrée à la LRA.


L’annonce d’une force spéciale de l’Union africaine intervient quelques semaines après la décision des Etats-Unis de déployer dans la zone LRA une centaine de soldats américains pour appuyer les armées des pays concernés dans la traque et la capture de Joseph Kony.  En 2001 les Etats-Unis avaient déjà placé la LRA sur la liste des groupes terroristes.


La LRA, qui dit être une organisation cultuelle, est apparue dans le nord de l’Ouganda au cours des années 1990. Elle est accusée d’avoir tué, enlevé ou mutilé des dizaines de milliers de personnes. Chassée d’Ouganda, elle se signale depuis quelques années en RDC, en Centrafrique et au Sud soudan.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers