Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 20:10

 

 

 

 

El-Beshir.jpg

 

 

Que s’est-il passé avec l’avion du Président soudanais

Le président soudanais, le maréchal Oumar Hassan El-Béchir n’est pas arrivé à Pékin ce lundi comme prévu pour sa visite officielle en Chine qui devrait durer 4 jours ; ceci est dû probablement aux changements effectués pour itinéraire. L’arrivée du Président soudanais qui est, rappelons- le, poursuivi par la Cour Pénale Internationale pour des crimes de guerre et de génocide, était prévu très tôt lundi pour entamer des discussions avec les autorités chinoises sur le dossier de la séparation du Sud-Soudan au mois prochain.

Dans un communiqué publié par l’agence « Suna », le Ministère soudanais des Affaires Etrangères indique que la visite a été retardée à cause des changements du plan de vol de l’avion présidentiel intervenu au-dessus de Turkménistan. Ainsi donc il n’est plus possible de poursuivre le nouveau trajet à partir de Turkménistan, ce qui a obligé l’avion à revenir à Téhéran pour élaborer un nouveau plan de vol.

L’agence « Suna » a ajouté que les ambassadeurs de deux pays suivaient très attentivement l’évolution de la situation. Les responsables au Ministère chinois des Affaires Etrangères ont déclaré quant à eux qu’ils ignorent complètement les raisons et les causes du changement intervenu au niveau du plan de vol de l’avion présidentiel. Par contre un employé chinois travaillant à l’ambassade du Soudan à Pékin a déclaré qu’au niveau de l’Ambassade personne n’est au courant de ce qui s’est passé avec l’avion présidentiel !

Selon Mr Jimmy Ingram, politologue analyste des affaires africaine à l’I.H.S Global Inside tout n’a pas été dit et tout n’est pas clair !

Selon les différents observateurs, les américains ont fait un corridor pour effectivement intercepter l’avion présidentiel au niveau de Turkménistan. Mais les autorités de ce pays, pour éviter des problèmes diplomatiques avec le monde arabo-islamo africain ont demandé à la délégation de changer l’itinéraire. Devant l’impossibilité de changer le plan de vol et de continuer en même temps, la délégation a préféré faire carrément un demi-tour pour atterrir à Téhéran où elle a revu son plan de vol et a quitté l’Iran escorté par la chasse iranienne après avoir accusé 24h de retard sur le programme de visite, ce qui a entrainé l’annulation de l’entrevue avec le Président Chinois.

Devant cette situation, le Président soudanais a songé annuler la visite d’Etat qu’il devrait effectuer. Mais compte tenu de l’ampleur des dossiers à clarifier avec un partenaire de poids comme la Chine, il s’est résigné à continuer le voyage malgré les réticences de ses collaborateurs. En effet la sécession du Sud soudan met très mal à l’aise le partenaire chinois qui est le principal artisan de l’exploitation du pétrole soudanais. Or la quasi-totalité des gisements se trouvent en territoire sud soudanais sinon en zone litigeuse. Le gouvernement soudanais devrait donc donner des assurances et des explications.

Selon les observateurs, les mêmes problèmes se poseraient pour le retour du Président soudanais, les américains ont en effet pris un certain nombre des dispositions pour surveiller les différents corridors de passages.

Comme quoi il y a partout des coupeurs de routes, et pas nécessairement au sol !!

Pékin – Correspondances agences étrangères

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers