Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 22:13

 

 

 

 

 

RCA-palu.JPG

Source : http://www.alqarra.tv

Al Qarra 06.06.2012 41 – Emmanuel travaille pour la Croix-Rouge en République centrafricaine. Comme ses collègues, il a reçu une formation spécialisée afin de diagnostiquer le paludisme le plus tôt possible.

Cette maladie, transmise par les piqûres de moustiques, peut tuer en quelques jours seulement, c’est pourquoi il est primordial de la traiter au plus vite.

Dans le cadre d’un projet pilote dans la région, Emmanuel et les autres travailleurs de santé voyagent de village en village pour y distribuer le traitement adéquat.

Une habitante du village d’Obo raconte :

« Il m’a donné des médicaments et le jour même ma fille a pu jouer à nouveau. Deux mois après son traitement, elle va bien. Je ne paye pas pour les médicaments. Le travailleur de santé m’a aidé gratuitement. »

Avec un taux de mortalité infantile de 173 sur 1000, la République Centrafricaine compte parmi les espérances de vie les plus faibles du continent : seulement 48 ans.
En plus de la pauvreté et des infrastructures délabrées, le pays est confronté à une pénurie de médicaments, mais surtout de médecins, puisqu’on n’en compte qu’un seul pour 25 000. Félix est infirmier :

« Notre principal problème est le manque de moyens humains, surtout depuis la mort tragique de notre chirurgien. La population de Obo est à la merci d’une malaria dangereuse. »

« C’est triste de répondre à une personne qui vient ici pour se soigner que nous n’avons pas de médicaments à leur offrir, renchéri Joseph, pharmacien. C’est honteux de rester là toute la journée sans rien pouvoir faire. »

Face au manque de médicaments, les habitants du village d’Obo ont recours à une médecine traditionnelle, malheureusement inefficace face au paludisme – qui est la première cause de mortalité d’un pays. Ce alors que la région est confrontée à une lutte armée entre les forces de l’Armée de Résistance du Seigneur et les Forces de Défense du Peuple de l’Ouganda. Nicole habite Obo :

« Quand un enfant tombe malade, je ramasse des herbes que je mets à bouillir. Je lui prépare une fumigation, et je le soigne avec de la citronnelle aussi. Et si je ne travaille pas, je l’emmène à l’hôpital. »

Chaque année, le paludisme, aussi appelé malaria, tue plus d’un million de personnes dans le monde. Un chiffre qui pourrait doubler d’ici vingt ans si aucune solution n’est trouvée. 90% des victimes du paludisme vit en Afrique subsaharienne.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société