Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 00:22

 

 

 

1187810232m7car.jpg

 

 

joseph-kony

 

 

L’Ouganda annonce le retrait de ses troupes de Somalie


Reuters02.11.12 à 17h27 

 

L'Ouganda prévoit d'informer les Nations unies qu'elle va retirer ses forces des opérations militaires menées dans les zones régionales sensibles, dont la Somalie, a indiqué vendredi un ministre de la sécurité en réponse aux allégations de l'ONU d'un soutien de l'Ouganda aux rebelles congolais du M23.


Le ministre de la sécurité, Wilson Mukasa, a décrit la situation comme «irréversible» et a précisé qu'un autre ministre était en route pour New York afin d'expliquer sa position à l'organisation internationale. «Ce que nous avons dit et ce que nous proposons aux Nations unies (...), c'est que nous allons nous retirer de nos engagements en Somalie, en République centrafricaine et en République démocratique du Congo pour nous concentrer sur notre propre sécurité, ici en Ouganda», a déclaré le ministre devant des journalistes à Kampala.


Dans un rapport du groupe d'experts du Conseil de sécurité des Nations unies dévoilé le mois dernier, l'ONU accuse le Rwanda et l'Ouganda de continuer, en dépit de leur démenti, à soutenir les rebelles du M23 qui se battent depuis six mois contre les troupes du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) dans l'est du pays. Le M23 est constitué de centaines de déserteurs de l'armée congolaise rassemblés derrière Bosco Ntaganda, général mutin recherché par les autorités de la RDC et par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre. Les combats ont contraint quelque 320.000 civils à fuir.

 

 

 

NDLR : S’agissant de la République centrafricaine, c’est Bozizé qui par incapacité à assurer la sécurité de ses compatriotes de l’extrême sud-est, a décidé tout seul de sous-traiter à l’armée de Yoweri Museveni cette région dont les criminels de la LRA et leur chef Kony en ont fait leur sanctuaire tout en y commettant les pires crimes de guerre contre la population civile innocente. Prétextant de traquer ces bandits et en particulier Joseph Kony, l’armée ougandaise en a profité pour piller en règle les richesses naturelles de cette région sans que Bozizé n’ait levé le petit doigt (damant, or, bois et autres). Aujourd’hui, c’est d’elle-même que l’armée ougandaise veut se retirer de la zone sans avoir capturé Joseph Kony. C’est un échec total et un honteux aveu d’impuissance imputable aussi bien à Museveni qu’à Bozizé qui avait récemment fait un tour à Kampala sans effet probant avant de se rendre à Kinshasa pour le sommet de la Francophonie.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers